Archive for décembre 2010

Bonne Année.

31 décembre 2010

Cette année, par ces temps de crise où les gens réveillonnent avec un hareng saur et un bout de pain rassis, où les gens ne partent plus en vacances d’hiver, où les magasins sont désertés, où les enfants ne reçoivent plus qu’une orange comme cadeau de Noël, il aurait été indécent de vous souhaiter les vœux avec de belles présentations sophistiquées, PPS ou autres animations.

Nous nous contenterons donc de vous souhaiter une:

A l’année prochaine….

Publicités

Moderne le code civil…?

30 décembre 2010

Un couple franco-chinois d’une trentaine d’années, dont le mariage a été annulé quelques jours avant la cérémonie en raison d’un article de loi de 1803 avancé par les parents du jeune homme, ont finalement obtenu gain de cause auprès du tribunal de Grenoble.

Agés de 27 et 25 ans, ils ont dû renoncer à leur mariage le 13 novembre à Meylan (Isère) après que les parents du jeune homme eurent signifié par voie d’huissier auprès du tribunal leur opposition à cette union.

«J’exerce ce métier depuis de nombreuses années, mais c’est la première fois que cet article est utilisé», a expliqué à l’AFP la vice-procureur en charge du parquet civil, Monique Plas.

L’article 173 du code civil datant de l’époque napoléonienne stipule que «le père, la mère, et, à défaut de père et de mère, les aïeuls et aïeules peuvent former opposition au mariage de leurs enfants et descendants, même majeurs».

«Lorsque nous avons eu la visite de l’huissier, nous avons halluciné. On s’est vite rendu compte que notre mariage, prévu cinq jours plus tard, était fichu», a raconté à l’AFP le jeune homme, qui a toutefois organisé une fête de fiançailles.

Le couple, qui a saisi le tribunal de grande instance (TGI), vient d’obtenir un avis favorable pour la levée de cet obstacle judiciaire, «aucun motif objectif permettant de justifier cette décision n’ayant été relevé», a précisé le parquet.

«Après avoir accusé Mandy de se marier pour obtenir des papiers, ils l’accusent désormais d’être une espionne au service du gouvernement chinois», a affirmé le jeune homme qui a rencontré sa concubine en 2009 sur les bancs de la faculté à Grenoble.

Les parents, qui n’ont pas désiré s’exprimer, disposent d’un mois pour faire appel. (Source AFP)

Crise au Sarkozistan…!

29 décembre 2010

Sorti en catimini début décembre, « La crise au Sarkozistan« , pamphlet savoureux édité et vendu sur le site lepublieur.com, est en passe de devenir un phénomène avec plus de 15.000 exemplaires écoulés en à peine un mois, selon son « publieur » en ligne.

Son auteur est officiellement un anonyme, mais Daniel Schneidermann, qui en signe la préface, ne laisse pas longtemps planer le suspense. Il a tout écrit. Le thème? Le récit en quatorze brefs chapitres mordants d’un séjour dans notre pays d’un Candide étranger qui n’en croit pas ses yeux ni ses oreilles. Nomenklatura qui jouit de multiples passe-droits, justice aux ordres, police secrète paranoïaque, médias silencieux, c’est cela le Sarkozistan, s’insurge cet envoyé très spécial, qui fait écho aux chroniques rédigées par Schneidermann pour son site arretsurimages.net.

Ce dernier, qui revendique 30.000 abonnés, assure la publicité du livre… Sur la couverture de ce petit ouvrage de 93 pages vendu 10 euros, agrémenté de 14 illustrations originales de Mor, la photo officielle du chef de l’Etat avec drapeaux et bibliothèque, le front ceint d’un pagri, turban que portent les Sikhs. Le pays, jamais nommé, est surnommé « le petit Etat voyou« .

L’idée du livre a germé à la mi-octobre et Daniel Schneidermann, qui a déjà publié une dizaine de titres chez des éditeurs réputés, voulait qu’il sorte avant Noël. Trop court pour les circuits éditoriaux traditionnels. Il s’est donc tourné vers le portail de publication et de vente ouvert à tous, lepublieur.com, fondé par Jean-Marc Savoye en 2001. (afp)

Feuilletez le premier chapitre ici.

Carambolage monstre et décision radicale en Chine

28 décembre 2010

Au moins 7 personnes sont décédées et 15 ont été blessées, lundi, lors d’un carambolage impliquant près de 100 véhicules sur une autoroute de la province de Guizhou dans le sud de la Chine.

Le carambolage a débuté après qu’un camion a percuté une station-service à Zunyi vers 08h00 (heure locale), a indiqué l’agence de presse officielle Xinhua. Après cette collision initiale, 100 autres véhicules ont été impliqués dans l’accident provoquant un embouteillage de 20 kilomètres, d’après les pompiers.

Un épais brouillard est probablement la cause de l’accident. La Chine enregistre une moyenne d’environ 200 décès par jour dans des accidents de la route. L’Organisation mondiale de la Santé estime cependant que le nombre de décès au quotidien de piétons, cyclistes et automobilistes est deux fois plus important que ce chiffre officiel.

La Chine a décidé de procéder à un tirage au sort pour attribuer les plaques d’immatriculation dans la capitale du pays, Pékin.

Selon la BBC, les autorités ont pour objectif de voir le nombre de nouvelles immatriculations atteindre l’année prochaine un tiers du total enregistré en 2010. La Chine entend enrayer le développement exponentiel de la circulation automobile. Pékin est confrontée à d’importants problèmes de mobilité et de pollution.

‘Seulement’ 240.000 nouveaux véhicules pourront être immatriculés en 2011, soit un tiers du nombre de véhicules immatriculés cette année. Au total, 4,8 millions de véhicules circulent à Pékin.
Les nouvelles immatriculations seront attribuées par tirage au sort. 90% d’entre elles seront réservées aux habitants de la capitale.

De nombreux Chinois ont d’ores et déjà anticipé la mesure. Trente mille d’entre eux ont introduit une demande d’immatriculation la semaine dernière, soit trois fois le nombre observé habituellement en une semaine.

Les autorités admettent que les nouvelles mesures ne permettront pas de réellement diminuer les files de voitures à court terme. « Mais cela devrait contribuer à empêcher que la situation ne s’aggrave encore », a expliqué à la BBC Liu Xiaoming, responsable du bureau de gestion du trafic routier à la ville de Pékin.

La finance dévoyée.

27 décembre 2010

L’un des plus fins connaisseurs de la finance internationale (1) proposait, il y a peu, d’étendre aux pratiques spéculatives la législation sur les dettes de jeu et les paris. En cas de contestation, les intéressés sont privés de tout recours.

Rien de plus logique que cette proposition, dès lors que la grande majorité des opérations spéculatives consiste dans des paris en vue de réaliser un bonus. Voilà qui contribuerait au rétablissement de la raison.

Car si la pratique est aussi ancienne que l’économie, ses dimensions sont devenues extravagantes, au point que même Georges Soros, grand spéculateur s’il en est, appelait récemment à calmer le jeu. Il sait très bien, en effet, qu’à terme, ce jeu de bulles explosant l’une après l’autre est tout simplement suicidaire. Le risque est à la mesure du gonflement de la masse financière qui a quadruplé depuis 1980, avec des flux quotidiens de 1 200 à 1 500 milliards d’euros… par jour, soit cinq à six fois le budget de la France.

Surtout, le montant des transactions financières internationales est cinquante fois plus important que la valeur du commerce international sur les biens et services. Cela veut dire que seulement 2 % des transactions financières correspondent à une activité réelle. L’essentiel est pure spéculation, jeu de pari dans lequel l’argent devient une marchandise qui s’auto-reproduit. Son poids est tel que le moindre déplacement significatif au gré de l’intérêt, des appétits et des peurs peut engendrer une catastrophe, comme en 2008.

Qui sont les spéculateurs ? Les fonds d’investissement, les banques, les sociétés d’assurances… mais aussi des gens ordinaires qui, ayant de l’argent, veulent en avoir plus sans trop se fatiguer.

Le vrai problème est ailleurs. D’abord, il réside dans l’écart croissant entre les hauts revenus et les autres. Depuis 2004, selon l’Insee, il y aurait 70 % d’individus en plus dans la tranche au-dessus de 500  000 €.

Et au sein du groupe des plus aisés (6 000 personnes), le revenu s’étale de 688 000 à 13 millions d’euros  ; soit 700 fois le revenu médian. Pour l’essentiel, il s’agit de revenus financiers.

Ensuite, au niveau mondial, les paris sur le cours des matières premières alimentaires constituent un scandale. Si tout peut devenir objet de spéculation, là, on atteint le seuil de l’intolérable. Des centaines de milliers de personnes meurent chaque année, faute de blé ou de riz, rendus inabordables par les casinos du marché qui font que la cargaison de bateaux entiers change de propriétaires, parfois plusieurs fois par jour. Et cela par la cupidité (2) de ceux que l’on nommait autrefois « accapareurs »..

Et que dire, enfin, de l’indécence qui consiste à faire jouer la solidarité nationale au profit d’individus et institutions d’un égoïsme forcené ? Les mille premières banques mondiales totalisent, aujourd’hui, 95 500 milliards de dollars, soit deux fois l’addition mondiale des produits intérieurs bruts (PIB).

La suggestion du spécialiste de la finance (évoquée au début de l’article), couplée à d’autres mesures, plus radicales encore, telle la mise hors-marché spéculatif des denrées alimentaires, pourrait être un premier pas vers la sortie de la barbarie financière. On attend un G20 sur le sujet …

(*) Professeur de droit public à Brest.

(1) Paul Jorion, L’argent, mode d’emploi, Fayard.

(2) Joseph Stiglitz, Le triomphe de la cupidité, Actes Sud.

Source Ouest-France vendredi 10 décembre 2010


Baisse du prix de l’eau

26 décembre 2010

Au 1er janvier, le prix du mètre cube d’eau potable aurait dû passer à 3,31 euros. En réalité, à la demande de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole et de son président Eugène Caselli qui souhaitait qu’un effort soit fait sur le prix de l’eau, la Société des eaux de Marseille, le délégataire de ce service public, a accepté de revenir au tarif antérieur à l’augmentation déjà appliquée cette année.

Le tarif au 1er janvier s’établira ainsi à 3,15 euros le mètre cube, soit une baisse cumulée de 16 centimes (5%).

Il a bénéficié d’un vote positif des conseillers communautaires lors du Conseil du 10 décembre.

Le service de l’eau qui succédera à l’actuelle délégation de service public, fait l’objet de travaux de réflexion et de comparaison au sein de MPM, l’intention de la collectivité étant, à l’avenir, d’être associée plus étroitement à la gestion de ce service essentiel.

La délibération FCT 016-2437/10/CC :

Intégralité ici. Extraits :

Monsieur le Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole sur proposition du
Commissaire Rapporteur soumet au Conseil de Communauté le rapport suivant :

  • La production et la distribution de l’eau sur le territoire de la Commune de Marseille et de quatre autres communes limitrophes (Contrat dit du Canal de Marseille) sont confiées à la Société des Eaux de Marseille (SEM) par un contrat de délégation de service public depuis le 29 juin 1960. Ce contrat expire le 31 décembre 2013.
  • Sans attendre les dispositions qui seront prises en fin de contrat, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) souhaite adopter un certain nombre de mesures en faveur des usagers du service de l’eau.
  • La première consiste à réduire le prix de l’eau en procédant à une diminution de 5% du tarif appliqué aux usagers « particuliers » sur le prix du m3 par rapport à celui prévu au 01 janvier 2011 ; le m3 passe ainsi de 3.3148€ à 3.15 euros TTC.
  • Cette mesure représente une diminution de recettes du service public de l’eau de 23.62 millions d’euros sur 3 ans qui se décline de la façon suivante :
  • Une partie de ce montant correspond à une baisse de la rémunération du délégataire de 11 millions d’euros sur 3 ans, soit 7.8%.
  • L’autre partie, soit 12.62 millions d’euros, correspond à l’adaptation de la programmation des travaux à la charge du délégataire qui génère une économie, dont l’usager peut, d’ores et déjà, bénéficier, et cela sans porter atteinte à la qualité du service.Le détail technique poste par poste de la dite baisse est exposé dans les articles et les annexes de l’avenant joint à la présente délibération.
  • Ces dispositions s’inscrivent dans le cadre des opérations de préparation de la fin du contrat qui permettent d’établir un bilan technique et financier de la délégation de service public actuelle.
  • Par ailleurs, il est envisagé de mettre en oeuvre, dés 2011, différentes mesures d’aides aux usagers du service public de l’eau qui seront appliquées par le délégataire sous le contrôle de MPM. Ainsi, il est prévu, notamment, un système d’aide pour les familles en difficulté afin de garantir en toutes circonstances leur accès à l’eau potable.
  • Egalement, la mis en place des « hydro-parcours » qui consistent à développer des programmes pédagogiques de sensibilisation aux problèmes d’environnement et d’approvisionnement en eau.
  • Enfin, il est question de renforcer les mesures permettant d’améliorer la qualité et le contrôle des eaux de baignade.

La délibération AGER 001-2461/10/CC :

Intégralité ici. Extraits concernant Carnoux :

Nouveaux tarifs pour Carnoux


Caca Vanga vous souhaite un Joyeux Noël…!

25 décembre 2010

La fin du monde n’est plus pour 2012…

Le monde était censé disparaître le 21 décembre 2012. C’était en tout cas l’interprétation douteuse de pseudo experts liant la fin du calendrier maya à une hypothétique apocalypse. Selon les prophètes de la fin du monde, le calendrier maya terminant son treizième et dernier cycle de 5.125,36 années en décembre 2012, la Terre pourrait connaître une inversion des pôles avec pour conséquence une succession ininterrompue de catastrophes naturelles, de raz-de-marée, d’ouragans, d’éruptions, de précipitations

diluviennes… Roland Emmerich en avait fait un film grand public, 2012, contribuant à populariser cette thèse. Mais pas de chance pour les apprentis prophètes, le calendrier maya ne finirait pas en décembre 2012 mais dans 50 ou 100 ans, selon des recherches récentes. D’après l’ouvrage Calendars and Years II: Astronomy and Time in the Ancient and Medieval World de Gerardo Aldana de l’Université de Californie, la conversion entre le calendrier maya et notre calendrier grégorien a été mal faite. C’est ce qu’explique le site Maxisciences:

La première conversion du calendrier maya pour déterminer des dates en correspondance avec notre actuel calendrier géorgien est appelée la constante de GMT (les initiales des noms des trois premiers chercheurs ayant étudié la culture maya) […] ce travail a été essentiellement basé sur des documents des colonisateurs écrits en langue maya et traduits ensuite en langue latine. Par la suite, les travaux de Floyd Lounsbury, un linguiste et anthropologue américain, ont corroboré la thèse de la constante de GMT. Ce scientifique s’est basé sur les mouvements de la planète Vénus, comme les Mayas le faisaient eux-mêmes.

Gerardo Aldana conteste les travaux du linguiste qui selon lui s’effondrent «comme un château de cartes». Problème: le chercheur ne propose pas de nouvelle conversion du calendrier maya, se bornant à relever que la table de conversion traditionnelle est erronée, comme l’explique le site Livescience.com. Les prophètes de l’apocalypse ne pourront donc pas fixer de date précise dans les 50 ou 100 ans à venir.

Mais pour 2036 (peut être)…!

En juin 2004, Apophis, un astéroïde d’environ 270 m de diamètre pour une masse de 27 millions de tonnes a été découvert par les astronomes. Dans sa course autour du soleil, cet astéroïde croise deux fois l’orbite terrestre, menaçant directement notre planète d’une collision cataclysmique.

Pour la première fois, un géocroiseur(1), nommé alors 2004 MNA a été classé au deuxième degré sur l’échelle de Turin(2) expliquait Donald Yeomans, scientifique de Jet Propulsion Laboratory de la NASA en 2004. Ce géocroiseur menaçant été découvert par R. A. Tucker, D. J. Tholen et F. Bernardi via l’observatoire de Kitt Peak, dans l’Arizona, au sud-ouest des Etats-Unis. La NASA a aussitôt alerté son réseau de détection au sol.

Les premières estimations indiquaient alors que l’astéroïde, qui croise deux fois l’orbite terrestre au cours de sa révolution, pourrait rencontrer l’orbite de la Terre en avril 2029, avec une collision peu probable mais pas impossible.

D’autres calculs, datés du 31 octobre 2005, ont repoussé l’échéance d’un croisement avec la Terre au mois d’avril 2036 avec seulement une chance sur 5 560 ! Ce qui correspond au degré de 1 sur 10 sur l’échelle de Turin. 2004 MNA a alors été renommé 99942 Apophis(3).

De nouveaux calculs datés du 6 mai 2008 ont écarté un peu plus le risque de collision. Le géocroiseur avait alors une « chance » sur 45 000 d’entrer en collision avec la Terre le 13 avril 2036 : le niveau de risque sur l’échelle de Turin repassait à 0.

Enfin, les derniers calculs effectués le 7 octobre 2009 indiquent que le risque de collision d’Apophis avec la Terre n’est plus que d’une chance sur 233 000 pour le dimanche 13 avril 2036. Si l’on considère l’ensemble des dates où Apophis devrait croiser l’orbiter de la Terre, la probabilité d’un impact est de 1 sur 135 000 ; autrement dit, il y a 99,99926 % de chance que l’astéroïde ne touche pas la Terre…
Ces estimations ne manqueront pas d’être affinées dans les années à venir car la trajectoire de l’astéroïde est soumis à des incertitudes(4) qui pourraient bien confirmer ou infirmer la probabilité de l’impact.

Carte grise : carton rouge.

24 décembre 2010

Carte grise: l’Etat peut vendre les informations de vos cartes grises à des entreprises privées et sans vous prévenir.

C’est une information pour le mois dérangeante que Le Parisien a publié sur son site ce mardi : une loi autoriserait l’État à vendre les données personnelles des cartes grises à des sociétés privées sans que les propriétaires ne soient prévenus.
Nom, prénom, date de naissance, adresse, marque, modèle et puissance, toutes ces informations personnelles sont consignées sur la carte de grise de votre véhicule. Personnelles ? Pas tant que ça. Selon LeParisien.fr, une loi, promue par les sénateurs UMP Gérard Longuet et Gérard Cornu, aurait été voté en catimini il y a quelques mois, autorisant la transmission de ces données à des entreprises privées contre monnaie sonnante et trébuchante.
La raison officielle avancée serait de pouvoir faciliter la communication entre les constructeurs automobiles et le public dans le cadre de rappel de voitures. Une question de sécurité donc, mais qui n’empêcherait absolument pas ces sociétés à utiliser ces informations pour des opérations commerciales et statistiques. Mais la cerise sur le gâteau est que l’État n’a aucune obligation de communiquer à un citoyen qu’il a vendu les données le concernant.
Pourquoi n’en parler que maintenant ? La loi a été effectivement adoptée, mais un amendement est toujours en cours d’examen à l’Assemblée Nationale pour permettre à l’État d’enquêter préalablement sur les acheteurs de ces données, histoires qu’elles ne tombent pas dans de mauvaises mains. Un amendement qui fait les choux gras des opposants déclarant que si il y a enquête, cela signifie qu’il y a des risques.
Source : LeParisien.fr

Il fait froid…?

22 décembre 2010

Pour   ceux qui se désolent du froid : il y a encore du chemin pour le record !

L’hiver (février) 1956 est encore dans toutes les mémoires de beaucoup de personnes.
Dans la France rurale de l’époque, il y eût de gros dégâts notamment les conduites d’acheminement d’eau éclatées, les routes défoncées nécessitant après un mois de gel intense des barrières de dégel. Ceux qui avaient un puits étaient parmi les plus chanceux.

Quelques coupures de presse trouvées sur le site Météo Passion :


Alors pour ceux qui n’ont pas connu 0° dans leur chambre (nous qui faisions,au matin, des dessins sur les vitres givrées), je vous invite à prendre connaissance des statistiques météorologiques de cette époque et peut-être que les râleurs du dernier épisode neigeux vont oublier l’assistanat et se prendre par la main..

Retrouvez toutes les photos des différentes régions de france sous la glace sur le site Météo Passion.

Un refuge pour la fin du Monde.

21 décembre 2010

Encore un commentaire intéressant sur l’article consacré à Caca Vanga :

Si ce conflit devait dégénérer et s’étendre à la planète entière, pas de panique : aujourd’hui, je suis heureux de vous parler de ce refuge connu de certains initiés à la recherche des OVNIs : le pic de Bugarach

Au pied de l’imposant pic de Bugarach, les habitants sont d’ordinaire stoïques face aux touristes à la recherche d’ovnis. Mais ils redoutent désormais un afflux des tenants de l’Apocalypse qui viendraient échapper à la fin du monde prédite fin 2012.

Le sujet a même fait l’objet d’une communication à la rubrique questions diverses lors d’un récent conseil municipal, raconte Jean-Pierre Delord, maire du village de Bugarach, localité rurale de 200 habitants, dans l’Aude. « On est inquiets, on peut voir sur internet que des illuminés prévoient la fin du monde pour le 21 décembre 2012 et que Bugarach serait l’endroit où il faudra être pour se sauver« , ajoute-t-il.

Apocalypse
La toile fourmille de théories sur l’apocalypse qui surviendrait alors: inversion des pôles, fin du calendrier maya ou collision entre la Terre et une mystérieuse planète. Fait rare, la Nasa, l’agence spatiale américaine, s’est même sentie contrainte de démentir en 2009 la fin du monde.

Montagnes sacrées
Certaines théories désignent le pic de Bugarach comme une des « montagnes sacrées » qui seraient épargnées. « Internet est capable de toutes les folies et nous, à 200, on ne va pas pouvoir résister« , dit le premier magistrat, un ancien éleveur de 67 ans, qui craint la venue de centaines, voire de milliers de personnes. Habitué aux rumeurs, le village accueille déjà de nombreux tenants de l’ésotérisme, relate le maire, montrant les amulettes, cailloux mystiques et autres bijoux que la municipalité a fait ôter de la montagne.

Garage à ovnis
Certains croient que le pic ou pech, point culminant du massif des Corbières avec ses 1.231 m d’altitude, est un « garage à ovnis » abritant dans ses entrailles des moyens de locomotion pour extraterrestres. D’autres pensent qu’ici, non loin des châteaux cathares, ils trouveront le Saint-Graal ou le trésor des Templiers. « Au début, ma clientèle était constituée à 72% de randonneurs. Aujourd’hui, j’ai 68% de visiteurs ésotériques« , témoigne Sigrid Benard, gérante depuis six ans de la Maison de la nature, l’une des rares structures d’hébergement.

Menacée par l’exode rural après la Seconde Guerre mondiale, la localité avait retrouvé un second souffle après 1968 avec l’arrivée de « néo-ruraux » porteurs d’une philosophie et d’un savoir-faire agricole différents. Aujourd’hui, sur neuf familles d’éleveurs, huit ne sont pas originaires de la commune, à l’instar du maire lui-même. « Ces gens ont été assimilés, ont boosté l’économie locale« , explique le premier adjoint Gilbert Cros. Le village abrite aussi de nombreuses résidences secondaires achetées par des Européens.

L’invasion des utopistes
La municipalité date du début des années 2000 l’apparition des « utopistes ». « Toutes ces absurdités, on n’en avait jamais entendu parler auparavant« , dit M. Cros, qui se lamente d’une « mauvaise image de marque » donnée au village. Ces arrivants « achètent des maisons isolées, où ils organisent des stages », dit le maire qui dénonce « toute une économie parallèle ».

De l’autre côté du pic, à Camps-sur-l’Agly, Neli Busch, agricultrice d’origine allemande qui tient également des chambres d’hôtes, évoque une flambée des prix immobiliers: « les ésotériques raflent tous les terrains agricoles » et les « jeunes ne peuvent pas s’installer ».

Les signes tangibles d’une accélération des arrivées en prévision de 2012 sont difficiles à mesurer, même si la municipalité dit recevoir davantage de demandes d’informations sur les biens à louer ou à vendre. « Depuis un an que je suis là, je n’ai pas encore vu une seule soucoupe volante« , confie un agent de l’Etat sous couvert d’anonymat. (afp)


A suivre quand même…

19 décembre 2010

Quand on connait les difficultés actuelles du SOCC,

 

l’article ci-dessous paru dans La Provence nous interpelle un peu plus….

Dans un registre complètement différent, une information très intéressante dans cette période de Noël durant laquelle les déplacements familiaux sont nombreux : Un lien utile où vous pouvez découvrir où sont placés les radars de feux rouge dans certaines villes :

Bilan de l’année 2010 selon Ventilo(1)

18 décembre 2010

Ventilo a eu accès aux câbles diplomatiques fuités par Wikileaks et nous sommes en mesure aujourd’hui de vous révéler que les Etats-Unis prévoient le passage du Père Noël entre le 24 et le 25 décembre 2010. L’ambassadeur US à l’ONU, qui a reçu l’étrange consigne de relever les empreintes génétiques de ses homologues au Conseil de sécurité, a pu ainsi rapporter à Hillary Clinton tous ces (non-) événements qui ont secoué l’hexagone et le globe cette année.

Le pétrole coule dans les flots suite à l’explosion de la plateforme d’extraction Deepwater, le blé vient à manquer, non pas aux actionnaires de l’Oréal, mais à la population d’Egypte, confrontée à la spéculation sur les prix de la céréale. Des eaux profondes du Golfe du Mexique aux sommets de la hiérarchie sociale où se meuvent les Bettencourt, l’année écoulée nous aura permis de mesurer le gouffre qui nous sépare encore de la raison. L’année du football nous a fourni l’exemple lumineux de ces jeunes traders du ballon rond, inconscients jusqu’à l’extrême des conséquences de leurs actions, et du fulgurant Eric Cantona, qui prend le contre-pied pour reprendre de volée les banquiers et appelle à leur retirer notre confiance. Le fossé s’est creusé aussi entre les générations, forcées par le pouvoir d’abandonner la solidarité au profit des retraites privées qui se feront un plaisir de financer les campagnes de soutien des Umpistes pour service rendu. Enfin, avant de lever son coude et le verre qui est au bout à la santé de tous ses proches, Ventilo réaffirme son soutien à tous les sacrifiés du contrat aidé qui auraient bien besoin d’un clin d’œil du destin. Tout comme ces structures moribondes ou menacées de mort (le Courant d’air Café, le Point de Bascule, l’Equitable Café, le Comptoir Sainte-Victorine). Si Marseille Provence veut revendiquer fièrement son statut de capitale européenne de la culture en 2013, il va falloir plus qu’un miracle et répartir plus équitablement le soutien à ces acteurs qui font toute la richesse culturelle de notre territoire. Car l’année 2010 s’est révélée riche de propositions artistiques passionnantes : les bilans que vous allez découvrir dans les pages suivantes peuvent en témoigner.

(1) Ventilo est une association qui gère l’hebdomadaire culturel et citoyen gratuit du même nom, sortant tous les mercredis sur Aix en Provence et Marseille. L’association sort en outre 3 hors série par an (septembre, janvier, juin). http://www.journalventilo.fr/

Appel « Stop paradis fiscaux »

17 décembre 2010

Les paradis fiscaux font des ravages. Ils ont amplifié la crise qui a jeté des millions de personnes dans le chômage et la précarité à travers le monde. Comment aujourd’hui accorder la moindre confiance aux banques si on ne connaît pas le montant de leurs capitaux dissimulés dans ces trous noirs de la finance mondiale ?

Les paradis fiscaux plombent le budget des États. Des grandes entreprises et des individus fortunés échappent aux impôts en y cachant leur argent, tandis que les autres paient à leur place. En France, la fraude fiscale coûterait 3 fois le déficit de la Sécurité sociale. Les paradis fiscaux y prennent une large part. Les pays du Sud, eux, voient s’envoler dans les paradis fiscaux près de 800 milliards d’euros par an !

Les paradis fiscaux servent également de base-arrière pour blanchir l’argent des trafiquants, des dictateurs et autres caisses noires de certaines entreprises. En protégeant les hors-la-loi et leurs secrets, ils menacent en permanence la paix et la démocratie dans le monde.

Les dirigeants du G20 ont appelé, en avril 2009, à une action mondiale contre les paradis fiscaux. C’est une bonne nouvelle. Mais ce premier pas n’est pas à la hauteur du scandale. À quoi bon dresser, par exemple, une liste des paradis fiscaux si c’est pour la vider, aussitôt, de son contenu ? Sans la présence des banques et des multinationales des pays du G20, les paradis fiscaux n’existeraient plus : 100% des entreprises et des banques françaises du CAC 40 y ont des filiales. C’est sur celles-ci que la France et la communauté internationale doivent agir !

Qui que l’on soit – citoyen, consommateur, militant syndical, élu local ou dirigeant d’entreprise, demandons davantage de transparence aux utilisateurs des paradis fiscaux. Ensemble, exigeons leur disparition !

Je signe l’appel « Stop paradis fiscaux », je consulte les dix propositions et je m’engage dans la mobilisation citoyenne pour faire cesser cet état de non-droit.

Une campagne à l’initiative des organisations syndicales CFDT, CGT, Snui, Solidaires et des associations Attac, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France-Agir Ici et de la Plate forme paradis fiscaux et judiciaires.

NB Il est vrai qu’au désenchantement nul n’est tenu . Le CCFD–Terre Solidaire lance aussi une campagne pour la suppression des paradis fiscaux, avec ce slogan :

Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux ( Aidonslargent.org )

Dans ce cadre on lira avec profit un rapport complet sur cette question (à télécharger sur le www.ccfd-terre-solidaire.org )

Il faut donc signer l’appel ( je signe ) et le faire connaître autour de vous.

Le prochain G20 qui se tiendra à Cannes en novembre 2011 doit enfin prendre de vraies décisions sur cette question au lieu de tourner autour du pot !


Wikilixe sur la Canebière

16 décembre 2010

Le Wikileaks à la marseillaise a débuté dimanche avec la révélation par le Journal du Dimanche, du contenu d’une première partie des échanges téléphoniques , consignés pas la police, entre Alexandre Guérini et le patron de Veolia, Henri Proglio. Et il est vraisemblable que les fuites ne s’arrêteront pas là… car, à la lecture de ces conversations téléphoniques fort instructives, on sent bien que des ramifications existent et que d’autres  noms pourraient être évoqués dans d’autres écoutes.

Nous sommes en effet en plein dans  la confusion des genres où des relations politiques sont ouvertement utilisées à des fins privées. Ceux qui y mettent quelque frein sont considérés comme des « cons ». Ceux qui les facilitent, comme des « amis intimes ».

Sont également exposées les tensions entre le président PS du Conseil Général et le président PS du Conseil Régional. Le premier  soutenant, semble-t-il le projet commun à son frère (mis aujourd’hui en examen) et au PDG de Veolia.

Veolia a vu ses activités  parapubliques considérablement se développer ces dernières années, non seulement à Marseille, mais dans toute la région PACA. Veolia, c’est l’eau (Société des Eaux de Marseille), les transports (Aubagne, navettes Frioul, Aix, Aubagne, La Ciotat, des Bus de l’Etang de Berre,  …), les parkings,  les déchets,  l’éclairage urbain, les feux de signalisation, les caméras de surveillance,  l’assainissement de l’eau, la SNCM, … Veolia, c’est une société tentaculaire, omniprésente à Marseille, Nice et Toulon, avec la bénédiction des institutions politiques, de gauche comme de droite, qui lui délèguent de plus en plus de services. Parfois, ça coince (on se souvient du tram que JC Gaudin voulait absolument leur confier alors que Veolia investissait très peu), mais souvent, cela fonctionne.

Le danger n’est pas uniquement la confusion des genres et la compromission des hommes politiques pour des intérêts personnels. Le danger est aussi sur le contrôle démocratique de ces activités. Lorsque tous les services municipaux seront délégués, quelle sera le réel pouvoir des Maires, sous chantage permanent aux contrats imbriqués les uns dans les autres ? Le Maire n’aura plus de latitude de prise de décision. Il sera un simple administrateur de commune dont le rôle se limitera à signer des contrats avec ces sociétés toutes puissantes. Et les citoyens, captifs, payeront, payeront.

A lire :
– le relevé des écoutes entre Alexandre Guérini et Henri Proglio (JDD) : cliquer ici ou ici .
– “Main mise sur Marseille de l’Empire Veolia” par Altermedia.info : cliquer ici .
– “Veolia connexion” (Le Ravi):cliquer ici .

Caca vanga…?

15 décembre 2010

Un de nos lecteurs assidus m’a fait remarquer hier : « Alors, y sont où tes missiles caca vanga ? » Cette question fait bien sur référence à l’article publié sur ce blog le 30 novembre dernier.

Effectivement, hier 14 décembre, à l’heure à laquelle j’ai reçu ce message, il ne s’était encore rien passé….? Mais la journée était loin d’être terminée. J’étais donc confiant… Mais plus les heures passaient, plus les doutes grandissaient. Mes informateurs m’auraient donc « enduit avec de l’erreur »..? Pourtant, des recherches sur hoaxbuster et hoaxkiller ne donnaient rien… Finalement, j’en ai conclus à une erreur de fuseau horaire ou un problème lié au passage à l’heure d’hiver…. C’est donc confiant en un non-avenir que je me suis endormi (pour la dernière fois) hier soir…

Quelle déception ce matin au réveil : pas d’explosion et toujours vivant..! Vite la radio pour savoir quelle partie du monde avait été détruite en premier… Rien, si ce n’est hortefeux qui s’est déplacé pour un petit cambriolage à la kalash… Que du banal quoi..!

A l’évidence, la fin du monde découlant d’une 3ème guerre mondiale n’était pas pour hier. Et alors, la lumière a jailli…. L’évidence même : les mayas n’ont pas prévu la fin du monde pour hier mais pour l’année prochaine. Sauvé, ouf.. Il nous reste donc quelques 365 jours à attendre. Jouez haut-bois, résonnez musettes.

Par contre, je me suis interrogé sur le terme « caca vanga ». Internet ne m’a fourni que des informations sur une voyante extraordinaire baba vanga qui avait prédit, elle, la 3ème guerre mondiale en octobre 2010. Tous des charlatans….!

Pour terminer, 2 dates qui marqueront cette fin d’année :

15 décembre 2010 : chronique d’une mort annoncée

17 décembre 2010 : grève à carnoux

C’est tout pour aujourd’hui….!

Défoulez vous sur Sarko…!

9 décembre 2010

Massacrez le sarko….

Accédez au site suivant : http://www.planetdan.net/pics/misc/sarkozy.swf

Observez la chute du Nicolas… !

le jeter dans tous les sens..!!!

Un détail: vous pouvez l’attraper avec la souris, changer sa trajectoire, et le jeter dans tous les sens..!!!
Lorsqu’il est coincé, il faut le ‘tirer’ à l’aide de la souris .. Relâcher la souris pour qu’il continue à tomber.

Vous pouvez le faire … tourbillonner !!! Amusez-vous bien !


e-Books

7 décembre 2010

Le groupe internet Google s’est lancé à son tour lundi sur le marché des livres en ligne avec le site books.google.com, qui propose plus de trois millions de titres numérisés, certains gratuits.

En se lançant sur ce marché à la suite du distributeur Amazon, dont la librairie en ligne Kindle et l’appareil du même nom dominent actuellement le marché, et Apple qui a lancé en début d’année son application iBooks, Google espère profiter de son avance dans la numérisation de livres. « Nous pensons que ce sera la plus grande e-bibliothèque du monde », a dit une porte-parole de Google, Jeannie Hornung. « Avec les livres gratuits, il y en a plus de trois millions », dont des centaines de milliers de titres payants« , a-t-elle précisé.

Les livres numérisés peuvent être téléchargés sur tout ordinateur relié à internet, ou avec des applications dédiées sur des appareils portables, comme les téléphones fonctionnant sous le système Android conçu par Google, ou sur des iPhones d’Apple.

La fin du libraire et des bibliothèques…????

Body Scanners : la suite….

3 décembre 2010

Une Américaine tente de prendre l’avion en sous-vêtements

protester contre les nouvelles mesures de sécurité..!

Une Américaine circulant en fauteuil roulant s’est présentée en sous-vêtements aux contrôles de sécurité d’un aéroport d’Oklahoma City afin de protester contre les nouvelles mesures de fouilles des passagers récemment mises en place aux Etats-Unis, rapporte, mercredi 1er décembre, le quotidien locale The Oklahoman.

Chirurgienne à la retraite, Tammy Banovac entendait ainsi dénoncer les palpations dont font l’objet un grand nombre de passagers depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles de sécurité dans les aéroports américains. En effet, tous les passagers doivent désormais passer par un scanner et, si nécessaire, faire l’objet d’une palpation complète de leur corps.

Une « agression sexuelle »

Or, en raison de son handicap l’obligeant à se déplacer en fauteuil roulant, Tammy Banovac fait systématiquement l’objet d’une fouille complète. « Si ça arrivait dans n’importe quel autre endroit, ce serait

...en sous-vêtements...!

qualifié d’agression sexuelle », affirme-t-elle à The Oklahoman.

Après un précédent voyage, deux semaines plus tôt, au cours duquel elle avait fait l’objet d’une palpation, Tammy Banovac avait donc, cette fois, décidé de manifester sa colère. Elle est arrivée à l’aéroport international Will Rogers d’Oklahoma en sous-vêtements, simplement recouverte d’un long manteau qu’elle a retiré au moment de passer les contrôles de sécurité. La scène, filmée par un autre passager, a été ensuite postée sur You Tube.

Cette fois encore, et malgré ses protestations, Tammy Branovac a fait une nouvelle fois l’objet d’une fouille et a également dû répondre à un interrogatoire avant d’être renvoyée chez elle.

(Source Nouvel Obs)

Body Scanners : la vérité nue….!

1 décembre 2010

Le dernier incident qui s’est produit au sein même de la TSA (Transportation Security Administration) montre que les autorités américaines ont organisé une dissimulation monumentale sur le fonctionnement des Body Scanners dans les aéroports.

Les fonctionnaires US ont à plusieurs reprises annoncé que les Body Scanners ne montrent pas des images ‘crues‘ des organes génitaux.

Dissimulation

Cependant,ce mensonge a été révélé à nouveau par ce rapport de NBC Miami qui annonce : <<Les nouveaux scanners d’aéroport sont peut être un peu trop révélateurs. Ainsi, Rolando Negrin, policier de 44 ans, a agressé son superviseur avec sa matraque de police après que ce dernier ait fait des remarques désobligeantes au sujet de sa « petite virilité » après que Negrin ait traversé un Body Scanner lors d’un entraînement à l’aéroport international de Miami.>>

La facette la plus intéressante de cette histoire, qui n’a même pas été mentionnée par les médias, est qu’une polémique identique a déjà eu lieu en mars dernier à l’aéroport d’Heathrow quand un agent a été surpris entrain de « lorgner » sur les seins d’une femme…. Il est donc établi que, malgré les dénégations du gouvernement clamant que les images produites ne montrent pas en détail des « zones délicates du corps », le pénis et les seins sont clairement visibles.

La vérité...

Une expérience encore plus édifiante est celle subie par une voyageuse qui a été  invitée à traverser un de ces Body Scanners. L’appareil a produit une d’elle image nue, mais parce que sa serviette hygiénique obscurcissait ses parties les  plus intimes, les agents de la TSA l’ont prise à part pour une fouille de corps….  Vraiment obscène.

Pourtant, la campagne (agressive) des gouvernements et des médias pour assurer que les Body Scanners ne sont pas envahissants, a justement insisté sur le fait que ces appareils ne montrent pas à des détails des parties génitales…. En dépit des assurances de la TSA, des images trouvées sur leur propre de site Web montrent clairement le contour du pénis.

La TSA aurait également menti en annonçant que les Body Scanners ne peuvent pas stocker les images.
En réalité, comme Wired News le rapportait, <<contrairement aux rapports publics fournis par la TSA, ces appareils ont la capacité de stocker et transmettre les images, comme le démontrent des documents obtenus par l’Electronic Privacy Information Center (Centre d’Information Electronique sur l’Iintimité).>>

Il s’avère donc que ces Body Scanners permettent à de simples agents d’aéroport de voir des parties intimes de votre corps : longueur du pénis, taille des seins, les implants, piercing, ainsi que des photos explicites d’enfants nus….. Mais, ces agents d’aéroports sont ils dignes de confiance….?. Ils ont été quelques fois montré du doigt pour abus d’autorité, voire plus…..

Pays de la liberté...?

Déjà, les experts israéliens en matière de sécurité d’aéroport ont écarté ces dispositifs, les jugeant « inutiles » et ont même refusé leur introduction.

Aux Etats Unis, L’Idaho mène la révolte, en votant une loi qui limite l’utilisation des dispositifs de balayage de rayon X dans les aéroports.

Attention, les gouvernements n’ont pas l’intention de s’arrêter là… L’étape suivante sera de « promener » des Body Scanners mobiles dans les rues des cités…. Le monde d’Orwell n’est plus loin.