Archive for septembre 2012

OGM et dérives médiatiques : une apothéose !

30 septembre 2012

Source : Le Nouvel Observateur

A lire absolument : un texte qui concerne l’ahurissant délire médiatique qui s’est déclenché depuis une semaine sur les OGM. Pour ceux qui veulent essayer d’y voir clair, il peut apporter quelques éléments de réflexion utiles.

Ce texte est accessible sur ce blog : www.lespiedsdansleplat.me

J.C

Le Carnussien Vigilant Masqué

Publicités

Vieux sèche-cheveux….

29 septembre 2012

….contre des places de concerts

L’organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets électriques et électroniques (ERP, European recycling platform) organise samedi à Paris une soirée de concerts à la Cigale dont les entrées sont offertes en échange d’un appareil usagé.

Contre un vieux baladeur, caméscope, appareil-photo, robot-ménager, sèche-cheveux, aspirateur, etc, il est possible d’aller écouter gracieusement Camélia Jordana, Jill is Lucky, les Fills Monkey ou l’humoriste Thomas VDB à partir de 18H30 dans la célèbre salle parisienne.

Les places peuvent être obtenues sur le site BilletReduc.com pour une réservation à faire valoir samedi soir à l’entrée de la Cigale, avec en main un appareil usagé. Un dispositif de collecte dans des Monoprix a aussi été mis en place entre les 13 et 15 septembre.


C’est la 4e « Recycling party » organisée par ERP pour sensibiliser les jeunes à la collecte et au tri des équipements électriques et électroniques, en vue d’un recyclage des composants (métaux, verre, plastiques notamment). En 2011, la collecte de DEEE (déchets équipements électriques et électroniques) s’est élevée en France à 6,9 kg par habitant contre 6,5 kg en 2010.

L’objectif est de parvenir à 8 kg en 2012 et 10 kg en 2014, via quelque 17.000 points de collecte. ERP rappelle que les consommateurs ont trois options pour restituer leurs équipements électriques ou électroniques usagés : dépôt en magasin lors d’un achat de matériel neuf, dépôt en déchetterie, ou don à une association (type Emmaüs ou Envie).

Plate forme logement Loi Duflot

28 septembre 2012

Amusant non? au moins si on apprécie l’humour noir!

POUR UN DÉPUTÉ UMP, LES PLACES DE PRISONS ET D’HÔPITAUX FONT PARTIE DES LOGEMENTS SOCIAUX

Lits de prison = logements sociaux. Le projet de loi de Cécile Duflot sur le logement social est actuellement discuté à l’Assemblée nationale. Les députés ont donc l’occasion de déposer leurs différents amendements.

Celui de Martial Saddier, député UMP de Haute-Savoie, attire particulièrement l’attention …

Ce dernier souhaite en effet que « les lits d’hôpitaux, de prison, de gendarmerie, de soins de suite et de réadaptation soient comptabilisés comme autant de logements locatifs sociaux ».

Ces lits rentreraient alors dans le quota de 25% de logements sociaux que la loi va imposer par commune (le seuil est actuellement à 20%).

Explication du député : « Ces lits doivent être comptabilisés au regard de leur utilité éminemment sociale et des coûts supportés par les collectivités qui comprennent ces structures sur leur territoire. »

Voici l’amendement n°444

Découverte Sainte-Baume

24 septembre 2012

Loi 1901 Par décret du 11 avril 2005 , le Préfet de Région a accordé à Découverte Sainte-Baume écomusée-territoire l’agrément interdépartemental pour la protection de l’environnement.

Cette association a été créée en 1994 dans le but de promouvoir un projet d’écomusée-territoire de 18 communes dans la conception définie par Georges-Henri Rivière.
Son objectif est la mise en valeur et la préservation du patrimoine du Pays Sainte-Baume. Le projet prévoit un centre-accueil où seront dispensées sous forme ludique et interactive les informations sur le patrimoine. L’association a aussi pour objectif de fédérer les autres associations qui s’intéressent au patrimoine du Pays Sainte-Baume et de promouvoir leurs activités.
Il soutient le projet de mise en place d’une structure de gestion globale du massif. Accès ici.

Découverte Sainte-Baume édite depuis 1996 le journal semestriel de l’association, »Pays Sainte-Baume ». Il est un lien objectif entre les associations, les habitants et les scientifiques de notre région. En 2009, Pays Sainte-Baume compte de nombreux abonnés et est tiré à 1000 exemplaires. Il est envoyé gratuitement aux maires des communes du Pays Sainte-Baume, aux conseillers régionaux et à tous les élus intéressés par nos productions.

Prochaine conférence sur le risque sismique

23 septembre 2012

Source La Provence

ENGRENAGES RÉSISTIBLES

22 septembre 2012

« ENGRENAGES RÉSISTIBLES

préjugés

    jalousies

          antisémitisme

              racisme

                  peur et rejet de l’Autre

                      discriminations

                           crises

                                boucs émissaires

                                     insultes

                                           menaces

                                                   démagogie

                                                          minorité agissante

                                                                 majorité passive 

                                                                         extrémismes 

                                                                                 violences

                                                                            démocratie en danger

                                                                                                  VIGILANCE… »!

Voici l’avertissement que le visiteur peut lire (et méditer) à l’entrée du Site-Mémorial des Milles qui vient juste d’ouvrir (voir le site : http://www.campdesmilles.org/index2.html)

Le Camp des Milles était un camp d’internement et de déportation français,  ouvert en septembre 1939, dans une usine désaffectée, une tuilerie, au hameau des Milles (commune d’Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône). Entre 1939 et 1942, il a connu l’internement d’étrangers et d’antifascistes de 38 nationalités pour devenir finalement une antichambre d’Auschwitz avec la déportation de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants juifs en août et septembre 1942 dans le cadre de la Shoah Il est le seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact et il devient accessible au public avec l’ouverture d’un Site-Mémorial sur les lieux mêmes à l’été 2012.

Il s’agit tout d’abord de transmettre l’histoire d’un lieu qui, de 1939 à 1942, va rejoindre progressivement l’histoire tragique de la Shoah. S’appuyant sur la force du lieu et sur son histoire, il s’agit aussi de montrer jusqu’où peut aller le rejet de l’Autre, par une présentation pédagogique des mécanismes individuels et collectifs qui mènent au génocide. Plus largement, le Site-Mémorial est un lieu de formation et de rencontre entre les mondes de l’éducation, de l’art et des sciences.  C’est donc l’ensemble du site qui porte un projet éducatif s’adressant à tous les publics.

Le Site-Mémorial a été conçu, principalement pour les jeunes, non seulement comme un musée d’histoire et un lieu de mémoire préservé, mais aussi comme un espace de culture patrimoniale et artistique et comme un « musée d’idées », un laboratoire innovant dans son contenu comme dans ses dispositifs pédagogiques. Ainsi, pour la première fois au monde, le Site-Mémorial du Camp des Milles fournit, sur un lieu de mémoire, des repères pluridisciplinaires et des clés de compréhension qui peuvent aider à être vigilant et à réagir à temps face aux crispations identitaires et aux extrémismes. Son action éducative et culturelle est destinée à renforcer la vigilance et la responsabilité des citoyens face au racisme, à l’antisémitisme et à tous les fanatismes : en s’appuyant d’une part sur la mémoire et l’histoire de la Shoah et les crimes de masse commis pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que sur les résistances à ces crimes ; en tirant parti d’autre part des acquis scientifiques permettant de comprendre, dans un but de prévention, les processus individuels et collectifs qui peuvent conduire à ces crimes, ainsi que ceux qui permettent de s’y opposer.

            Un lieu à visiter absolument !

JT

NB. Le site (http://www.campdesmilles.org/index2.html) fournit de nombreux renseignements utiles et instructifs.

Roms : la commune humanité bafouée

20 septembre 2012

Le nouveau gouvernement a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de « Roms » étrangers continue de plus belle. Aux mêmes motifs. Avec à peu près les mêmes mots, les mêmes images. Avec les mêmes présupposés et les mêmes conséquences. À commencer par l’ethnicisation de familles issues de lieux et d’histoires multiples, qui ne se reconnaissent pas nécessairement de destin commun, sauf celui auquel on les assigne : le cercle vicieux de la misère et de l’exclusion.

Cela, nous ne voulons, nous ne pouvons pas l’accepter. Il y a deux ans, il importait déjà de se dresser en opposition à la politique de stigmatisation et de persécution menée sous la houlette de Nicolas Sarkozy, dans l’esprit du discours de Grenoble, contre les Roms et les gens du voyage. C’est avec la même détermination que nous nous élevons aujourd’hui contre la politique menée aux dépens des Roms sous la responsabilité du président de la République et de son premier ministre par leur ministre de l’Intérieur.

Manuel Valls renoue en effet avec une rhétorique qui avait mené un de ses prédécesseurs à la présidence de la République, et la République au bord de l’abîme. Or combien sont-ils, ceux qu’on veut expulser? 12 000 ? 15 000 tout au plus ? Sont-ils à ce point une menace pour l’ordre public qu’il faille impitoyablement les déloger sans solution de rechange ?

Si les nouveaux responsables invoquent autant la sécurité que les anciens, ils revendiquent (à l’instar de François Hollande pendant la campagne) un juste milieu entre « fermeté » et « humanité ». Mais qui peut croire que c’est pour leur bien qu’on détruit le lieu de vie de ces migrants ? En tout cas, pas les premiers intéressés. Car ils l’ont vite compris : si l’on se souciait tant de leur bien être, on ne les abandonnerait pas ensuite à leur sort, en oubliant de les reloger. Ils ne font qu’aller un peu plus loin. S’ils parviennent à se cacher, c’est au risque d’être encore plus abandonnés à eux-mêmes et privés des droits sociaux les plus élémentaires. Déplacer ainsi les gens, c’est bien sûr redoubler leur précarité, et faire obstacle à la scolarisation de leurs enfants.

Certes, Jean-Marc Ayrault préconise la concertation. Mais sur le terrain (faut-il s’en étonner ?), ces engagements ne sont pas respectés. Des centaines de familles se retrouvent dans des situations inextricables. À Lyon comme à Lille ou à Marseille ou en région parisienne, le travail des associations de bénévoles a été ruiné en quelques heures. En Essonne, plusieurs expulsions de bidonvilles ont eu lieu sur arrêtés municipaux, sans solution de relogement réel. Dans de nombreux départements, trop de communes tentent de ne pas scolariser les enfants Roms.

La majorité gouvernementale croit-elle donc qu’en agitant les peurs sécuritaires, elle échappera au reproche de « laxisme » ? C’est tout le contraire : dans ce domaine, elle n’ira jamais assez loin. La droite, en attendant peut-être l’extrême-droite, fera toujours mieux, c’est-à-dire pire. La gauche gouvernementale le paiera donc cher, y compris dans les urnes. En tout cas, les sondages suggèrent déjà qu’elle n’y gagne rien – pas plus qu’hier la droite au pouvoir. Seul le Front national pourra récolter les fruits de cette politique.

En outre, les concessions au populisme identitaire et sécuritaire ne feront pas avancer le pays dans sa mobilisation citoyenne face à la dictature des marchés et aux destructions d’emploi, bien au contraire. S’en prendre aux Roms ne suffira donc nullement à gagner les suffrages populaires. Cela ne peut que diviser, affaiblir là où il faut rassembler, agir. Singer la droite ? C’est décidément un mauvais calcul.

Il ne suffira pas davantage de renvoyer cette réalité migratoire à son origine – en l’occurrence la Roumanie, ainsi que la Bulgarie. Comme dans de nombreux pays de l’Europe de l’Est, la violence ordinaire vis-à-vis des « Tsiganes » se poursuit et risque de s’intensifier à mesure que la situation économique se dégrade. En même temps, la légitimation par l’État français de leur caractère indésirable ne peut que renforcer ce racisme.

Surtout, plutôt que de faire peser cette migration sur les gouvernements nationaux d’origine, comme l’a fait le ministre de l’Intérieur, il faut faire valoir une responsabilité de l’Union au lieu de mettre en péril l’idéal européen en la réduisant aux politiques néolibérales sans même la caution des droits de l’homme. Bref, il faut que Viviane Reding, commissaire européenne aux Droits fondamentaux, parle haut et fort comme en 2010, et non qu’elle soit réduite au silence face à l’État français.

Nous ne ressentons pas moins d’indignation qu’alors ; en revanche, notre colère est plus grande. Pourquoi changer de Président, sinon pour changer de politique ? Or plus ça change, plus c’est la même chose : les Roms sont encore et toujours pris pour boucs émissaires. Au lieu de jouer à son tour sur les peurs et les ressentiments, ce gouvernement aurait pu faire le pari des valeurs démocratiques : la liberté et l’égalité, pour les Roms aussi. Nous en sommes loin. Après l’éviction de la droite éhontée, on assiste à l’avènement d’une gauche honteuse.

Aujourd’hui, nous voulons donc interpeller la majorité gouvernementale : Rien ne vous oblige à ce choix. Il est contraire aux principes que vous revendiquez ; pour autant, il n’est pas davantage dans vos intérêts. Votre responsabilité n’en est que plus grande. Nous vous tenons donc comptables aujourd’hui, comme l’histoire vous tiendra comptables demain, de cette banalisation de la xénophobie et du racisme par l’État français, au mépris des leçons du passé et des menaces qui pèsent sur l’avenir.

Signer la pétition Voir les signataires

Katulu? n°26

19 septembre 2012

Voici le résumé des derniers ouvrages abordés par les adhérents dans le numéro 26 :

« La femme fuyant l’annonce » -David Grosman-

Prix Médicis étranger 2011

Livre difficile à aborder mais étude passionnante des relations humaines en Israël de 1967 à nos jours. L ‘histoire d’une femme et de deux hommes avec comme toile de fond la guerre larvée israëlo-palestinienne et ses problématiques politiques…les récits des années d’armée, les moments de panique générale, les répercutions sur la psychologie des gens, leurs angoisses, leurs doutes mais aussi l’amour de la vie sous toutes ses formes.

« Que font les rennes après Noël ? » -Olivia Rosenthal-

Prix du livre Inter 2011

Comment renoncer à ses rêves et à quitter l’enfance ?

Comment échapper à l’imprégnation, à la contamination de l’environnement familial ? Si ce n’est dans le désenchantement…

« Bientôt vous ne croyez plus au Père Noël… »

Une autopsie de l’enfance et son mal être qui est originale. Une histoire très personnelle qui revêt des aspects dérangeants comme le parallèle avec les attitudes de l’homme dans son comportement avec les animaux …Un livre qui ne peut laisser indifférent.

« Rien ne s’oppose à la nuit »-Delphine de Vigan-

« Ma famille incarne ce que la joie à de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts et le retentissement du désastre.

Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe et celui du silence… »

En quelques lignes l’auteur dit tout sur ce livre. Une belle écriture pour « écrire sa mère », une somme d’émotions, de doutes , d’angoisses…l’écho inlassable des morts…

A lire absolument…même si c’est éprouvant !

« La liste de mes envies » -Grégoire Delacourt-

L’histoire, sous forme de monologue intérieur, d’une femme « ordinaire » qui gagne au loto. Elle n’en parle à personne, réfléchit…Que se passera-t-il avec son mari, ses enfants, ses relations ? Alors elle décide de faire des listes : la liste de ses besoins, la liste de ses envies…qui sont très modestes.

Et puis ce qu’elle craignait arrive : l’argent va tout gâcher…mais pas du tout comme elle l’avait prévu !

Une écriture simple, fluide, agréable…pour un sombre portrait de l’homme quand l’argent devenu « valeur » détruit le plus profond de lui-même.

Petit livre (par son nombre de pages) qui mérite le détour.

Cliquer ici pour accéder au numéro 26

Fête de la Paix à Aubagne.

15 septembre 2012

Vigilance, le moustique tigre s’est installé à Carnoux !

13 septembre 2012

Ce moustique, dénommé Aedes albopictus, est originaire de régions tropicales, il s’est installé depuis quelques années en Italie et dans le sud de la France, notamment dans  les départements des Alpes-Maritimes (depuis 2004), de Haute-Corse (2006), de Corse du Sud et du Var (2007), des Alpes de Haute-Provence (2010) et dans certains quartiers de Marseille (2010).

Jusqu’ici, il ne s’était pas encore invité à Carnoux, depuis cet été 2012 c’est chose faite. Des Barles jusqu’au quartier Beauséjour (au moins !), des Carnussiens ont été fortement incommodés par sa présence. Il est très vraisemblable que toute notre ville est touchée par cette invasion, ou le sera très vite. C’est d’autant plus remarquable que le moustique habituel de nos régions, le Culex pipiens, était lui-même assez rare ici par le passé.

Le danger du moustique tigre est qu’il peut être porteur (on dit aussi ‘vecteur’) de virus responsables de maladies graves comme la dengue et le chikungunya.

Depuis mai 2010, le département des Bouches du Rhône a défini un plan de lutte dont on pourra trouver le texte complet sur le site de l’Agence Régionale de Santé PACA : www.ars.paca.sante.fr. Citons les paragraphes suivants :

Les objectifs du plan de lutte défini pour le département des Bouches du Rhône reprennent ceux du plan national et sont les suivants :

(1) détection précoce de la présence du vecteur Aedes albopictus et de patients potentiellement virémiques.

(2)  déploiement rapide et coordonné de mesures de contrôle du vecteur et de protection des personnes.

Particularités du « moustique tigre » :

Aedes albopictus, encore appelé « moustique tigre » se distingue des autres moustiques locaux par sa coloration nettement marquée de contraste noir et blanc, d’où son nom (le moustique urbain classique, Culex pipiens, est entièrement brun-roux). Par ailleurs, les femelles recherchent le repas sanguin au crépuscule mais aussi en journée, principalement à l’extérieur des habitations, contrairement au Culex qui pique la nuit, à l’intérieur.

Aedes albopictus colonise rapidement les niches écologiques qui lui sont favorables. Ainsi, en Italie, l’espèce est devenue une véritable nuisance dans tout le Nord du pays. Sa forte agressivité envers l’homme fait de lui un redoutable insecte.

Après l’épidémie de chikungunya survenue dans le nord de l’Italie pendant l’été 2007, les experts s’accordent pour affirmer que la propagation de virus comme celui de la dengue ou du chikungunya, à partir de cas importés, est possible dans les zones où Aedes albopictus est implanté.

Le déclenchement d’une épidémie ne dépend pas seulement de la présence du vecteur dans un territoire, mais également de sa densité, des modes de vie de la population, de la capacité des individus et des collectivités à lutter contre la prolifération des gîtes larvaires, de l’accessibilité aux moyens de protection individuelle contre les piqûres de moustiques et de l’efficacité du dispositif de signalement des cas suspects.

Le 6 juillet 2011, Hugues PARANT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône et Dominique DEROUBAIX, directeur de l’Agence Régionale de Santé PACA ont présidé une conférence de presse sur la présence du moustique-tigre dans la région et sur les actions de prévention pour lutter contre sa dissémination et éviter les cas de dengue et de chikungunya. Du communiqué de presse publié à la suite de cette conférence (consultable sur le site de l’ARS), nous extrayons  le passage suivant qui donne des indications assez précises sur les précautions à prendre.

Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques et contre l’introduction de la dengue ou du chikungunya en métropole .

En particulier, il importe de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, pneus usagés, etc.).

Par ailleurs, les personnes se rendant dans des pays où circulent les virus du chikungunya et de la dengue doivent se protéger des piqûres de moustiques, dans ces pays mais également à leur retour s’ils résident dans le sud de la France. L’objectif est de prévenir l’introduction de ces maladies en métropole.

Une directive préfectorale a été envoyée à toutes les mairies du département, dont la mairie de Carnoux. A notre connaissance, elle n’a pas été diffusée aux carnussiens, ni dans le « Messager’, ni dans ‘Carnoux info’, ni par quelque autre voie que ce soit.

On voit mal comment « chacun……en adoptant des gestes simples peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques… » si les directives préfectorales  restent dans les tiroirs de la mairie.

Il est donc important que chacun diffuse au maximum les informations que nous donnons ici, nous sommes tous concernés !

J-C. B pour 

Combien gagne-t-il?

12 septembre 2012

La semaine passée Bernard Arnault, CEO de LVMH, a fait une demande de naturalisation pour devenir belge. Combien gagne-t-il?

Si vous achetez une bouteille de Dom Pérignon, Moët&Chandon ou encore de Veuve Clicquot, vous achetez au groupe LVMH. En plus d’être le numéro un mondial du champagne, le groupe français est spécialisé dans toute une gamme de produits de luxe.

La société LVHM

LVHM sont les initiales pour Louis Vuitton- Hennessy Moët. En 1971, le fabriquant de cognac Hennessy s’est allié au producteur de champagne Moët&Chandon. Ensuite, en 1987, ce groupe fusionne avec la société Louis Vuitton. Aujourd’hui, la maison de luxe possède plus de 60 marques prestigieuses, dans plusieurs secteurs.

Notamment  des alcools (les champagnes Moët&Chandon, Clicquot, Krug, Mercier, le cognac  Hennessy, les whiskys Ardbeg et Glenmorangie, la vodka belvedere…) mais aussi des marques de mode (Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Givenchy, Marc Jacobs, Kenzo, Céline, Donna Karan…) et de cosmétiques (Guerlain, Make Up Forever), sans oublier les bijoux (Chaumet, Bvlgari, De Beers) et les chaînes de distributions (Séphora, le Bon marché…)

La crise ne semble pas affecter les produits de luxe : l’année 2011 a été plutôt bonne pour la société LVMH. La société a en effet affiché le chiffre d’affaire record de 23,66 milliards d’euros.

Combien gagne le CEO du groupe Bernard Arnault?

Le CEO de LVMH Bernard Arnault (63 ans) est  l’homme le plus riche de France et même d’Europe, selon le magazine Forbes qui estime sa fortune à  41 milliards de dollars US (32 milliards €). En 2011, Forbes le classe également 4e fortune mondiale. Son salaire de 2011 a été fixé comme suit le 3 février 2011 :

– Salaire fixe : 1 728 399 €
– Salaire variable relatif aux objectifs fixés en 2010 : 2 200 000 €

Il faut encore ajouter à cette somme de presque 4 millions € les revenus des stocks options, qui peuvent être très variables.

Bernard Arnault a choisi Uccle..!

10 septembre 2012

Bernard Arnault, la plus grosse fortune de France, est inscrit au registre de la population d’Uccle depuis fin 2011, avant même l’arrivée des socialistes au pouvoir en France, affirme lundi La Libre Belgique.

Le bourgmestre d’Uccle, Armand De Decker, explique que l’homme d’affaires français l’a contacté en novembre 2011 pour lui faire part de son intention d’acheter une maison sur le sol ucclois et de s’y installer. L’homme d’affaires dispose également de résidences à Paris et Londres.

Selon M. De Decker, M. Arnault « a déjà payé le précompte immobilier ».

Le bourgmestre estime que la décision de Bernard Arnault de demander la double nationalité est liée au climat fiscal, à l’incertitude politique et aux lourds droits de succession en vigueur en France.

Bernard Arnault a insisté dimanche qu’il resterait « fiscalement domicilié en France » et qu’il remplirait « comme tous les Français », l’ensemble de ses obligations fiscales.

D’après le porte parole du Groupe Arnault à Paris, Olivier Labesse, M. Arnault a demandé la nationalité belge car il vaut accélérer ses investissements en Belgique avec son ami Albert Frère, sans donner davantage d’informations sur les secteurs où ces investissements pourraient être réalisés.

Y a t-il un risque de tremblement de terre à Carnoux-en-Provence ?

10 septembre 2012

La question paraît saugrenue, et pourtant, ce sera le thème de la prochaine conférence organisée par le Cercle Progressiste Carnussien lundi 24 septembre 2012. La question sera posée à Pierre Mouroux, expert en risque sismique qui a acquis une longue expérience en participant pour BRGM (Bureau de recherche géologiques et minières) et pour l’AFPS (Association française de génie parasismique) à plusieurs missions d’investigations post-sismiques et en animant de nombreux programmes de recherche (notamment en tant que coordonnateur du projet européen Risk-UE) et de prévention du risque sismique tant en France qu’à l’international (Iran, Algérie, Turquie, ..).

Le 11 juin 1909, un tremblement de terre, le plus violent s’étant produit en France métropolitaine au cours des derniers siècles, avait fait de gros dégâts dans l’Est des Bouches-du-Rhône et particulièrement dans les environs de Lambesc, causant la mort de 46 personnes, en blessant environ 250 et détruisant plus de 2000 constructions.

Au vu de cet évènement et d’autres qui ont eu lieu plus récemment dans d’autres régions du globe, en Nouvelle Zélande, au Japon, au Chili mais aussi en Espagne, le conférencier s’attachera surtout à répondre aux multiples questions que l’on peut légitimement se poser : Quels dégâts ferait actuellement un séisme du type de celui de 1909 dans une région autrefois rurale et désormais couverte de lotissements ? Quelles sont les régions les plus exposées au risque sismique en France ? Le risque existe t-il à Carnoux et dans les environs ? Quelles sont les prescriptions en matière de construction parasismique suite au nouveau zonage sismique adopté en France ? Faut-il renforcer les bâtiments existant en prévision d’un éventuel tremblement de terre ? Quels sont les comportements à adopter en cas de séisme ?

Autant de questions qui devraient trouver des éléments de réponse lors de cette conférence ouverte à tous le 24 septembre prochain à Carnoux-en-Provence…

L.V.

Exil fiscal en Belgique…?

9 septembre 2012

Quatrième fortune mondiale et première de France et d’Europe dans le classement du magazine Forbes, le milliardaire a affirmé avoir « sollicité la double nationalité franco-belge » à seule fin de développer ses investissements personnels dans le pays.

« Contrairement aux informations publiées ce jour, M. Bernard Arnault précise qu’il est et reste résident fiscal français », ont assuré ses services dans un communiqué diffusé après la révélation par le quotidien ‘La Libre Belgique’ d’une demande de naturalisation déposée à Bruxelles.

« L’obtention éventuelle de la double nationalité franco-belge ne change rien à cette situation, ni à sa détermination de poursuivre le développement du groupe LVMH et les créations d’emplois qui en sont la conséquence en France », souligne le texte.

« Le groupe LVMH embauche, chaque année, plusieurs milliers de personnes en France et ce depuis plus de 20 ans », rappelle-t-il, en faisant valoir que le numéro un mondial du luxe « contribue massivement aux exportations françaises ».

M. Arnault a déposé sa demande la semaine dernière, selon le président de la commission des naturalisations de la Chambre, Georges Dallemagne.

Cette demande devrait être traitée « sans délai inutile », mais pas avant la fin de l’année ou le début de l’an prochain, a souligné M. Dallemagne à l’agence BELGA.

La commission des naturalisations ne sera en effet saisie de cette demande que lorsque quatre avis requis – du parquet général, de l’Office des étrangers, de la Sûreté de l’Etat, accompagnés d’un extrait du casier judiciaire du patron de l’empire français du luxe LVMH – lui auront été transmis.

« Le dossier sera traité comme tous les autres. Il y en a 47.000 sur notre table », a ajouté le député humaniste, en expliquant que les postulants doivent notamment « prouver trois ans de résidence en Belgique » ou a minima « des attaches véritables avec » le royaume.

Avant M. Arnault, d’autres Français fortunés, comme Johnny Hallyday, se sont heurtés à ces conditions. Bien que résident à Paris, M. Arnault dispose aussi d’un domicile à Bruxelles, selon La Libre Belgique.

Les services du milliardaire ont rappelé pour leur part que « M. Arnault, originaire du Nord de la France, a de nombreux liens avec la Belgique tant sur le plan personnel et familial que sur le plan professionnel ».

« Son groupe privé (Groupe Arnault) a de nombreux investissements en Belgique, et entend les développer. C’est dans cette perspective que Monsieur Bernard Arnault a sollicité la double nationalité », ont-ils insisté.

La révélation de cette requête risque d’enflammer le débat sur les projets fiscaux du gouvernement français, au moment où le président de la République a réaffirmé son intention de taxer à 75% les plus hauts revenus.

Soupçonnés de vouloir renier cette promesse phare de la campagne présidentielle, M. Hollande et le gouvernement ont martelé vendredi qu’ils tiendraient tous leurs engagements fiscaux dans le budget 2013. « J’ai pris des engagements et ils seront tenus », a assuré le chef de l’Etat.

Premier à réagir samedi, le PCF a dénoncé une « lâche trahison » du patron de LVMH et appelé à « mettre hors d’état de nuire les dirigeants irresponsables et cupides ».

Lors d’un entretien mercredi avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, M. Arnault avait réitéré son opposition connue à la taxe sur les hauts revenus. Ce rendez-vous avait été relativisé par les deux parties comme relevant d’un dialogue régulier.

Plusieurs spécialistes interrogés par La Libre Belgique rappelaient samedi que la fiscalité est plus avantageuse en Belgique qu’en France pour les grandes fortunes, notamment en raison d’une faible taxation du capital et de l’absence d’impôt sur la fortune (ISF), mais notaient aussi que c’est la résidence qui prime et non la nationalité.

Certains ont évoqué la possibilité que M. Arnault souhaite devenir Belge et se débarrasser de la nationalité française pour s’installer ensuite à Monaco.

Proche de l’ancien président Nicolas Sarkozy et libéral convaincu, M. Arnault possède une fortune estimée à 41 milliards de dollars par Forbes. Après la victoire de la gauche en 1981, il s’était exilé aux Etats-Unis pendant trois ans.

la rocade L2 terminée en 2016 ?

8 septembre 2012

« Marseille ne doit plus être pénalisée par ses difficultés de transports et de déplacements », a souligné le Premier ministre. Dans son viseur, la rocade L2 trop longtemps bloquée. Véritable serpent de mer, l’autoroute de contournement de Marseille qui doit relier sur 9 km l’A50 à l’A7 a reçu ses premiers coups de pioche en 1993. 20 ans après, la fin de la L2 Est (il reste à réaliser 160 m de rocade) et la L2 Nord entre la Rose et Arnavaux doivent être achevées dans le cadre d’un PPP (partenariat public privé) pour 730 M€. Présenté comme moins coûteux et plus rapide que le Contrat de plan, le PPP patine un peu.

Marseille : des Arnavaux à l’échangeur Florian, découvrez la L2

Le choix du Ppiste devait être connu début 2012. Les postulants (Vinci, Bouygues et Eiffage) ne seraient pas d’accord sur le financement de tous les aménagements. Hier, Jean-Marc Ayrault a souhaité le déblocage de la signature du contrat pour un lancement des travaux avant fin 2013 et leur achèvement en 2016. Une annonce qui doit booster la réalisation de la L2 dont la fin du chantier était annoncée depuis longtemps pour fin 2016. On a mis 20 ans pour faire 5,2 km à l’est. Combien pour finir les 4 km au nord ? Le tronçon Nord sera réalisé conjointement avec le projet de rénovation urbaine St-Barthélémy. Là aussi, le gouvernement souhaite accélérer les programmes ANRU. « Mais attention, prévient Monique Cordier au nom des CIQ, accélérer les choses ne doit pas se faire au détriment de la concertation ! »

Mieux vaut tard que jamais !!!

6 septembre 2012

Nous n’avons pas encore de recul sur la politique qu’aura la gauche en ce qui concerne Françafrique mais on a encore l’aveu de Jacques Chirac même s’il n’est pas très récent : il est clair que la dette vis-à-vis de l’Afrique est particulièrement immense pour la France.

Mieux vaut tard que jamais !!!

Mieux vaut tard que jamais :

http://partenia2000.over-blog.com/article-vaut-mieux-tard-que-jamais-48396513.html

Hausse du chômage :

3 septembre 2012

« Si un jour on atteint les 500.000 chômeurs en France, ça sera la révolution. »

1967, Georges Pompidou

Il parait que c’est la crise……!!!!

1 septembre 2012

Ticket de caisse trouvé sur la voie publique sur le port de St Tropez.

Regardez le prix de ce repas « tout simple » POUR 16 PERSONNES à ST TROPEZ !!!!!!