La métropole Aix-Marseille a de nouveau du plomb dans l’aile !

by

Décidément, la mise en place de la future métropole Aix-Marseille-Provence est tout sauf un long fleuve tranquille. La loi adoptée en janvier 2014, il y a maintenant près de 2 ans, prévoyait pourtant explicitement sa création au 1er janvier 2016, mais c’était sans compter l’obstination de certains élus locaux qui depuis n’ont de cesse de chercher par tous les moyens à torpiller ce projet, ou du moins à en retarder autant que possible sa réalisation.

Jean-Claude Gaudin lors de son élection à la présidence de la métropole le 9 novembre 2015

Jean-Claude Gaudin lors de son élection à la présidence de la métropole le 9 novembre 2015

L’élection de Jean-Claude Gaudin à la présidence de la future assemblée le 9 novembre dernier, avait tourné à la farce rocambolesque comme nous l’avions déjà évoqué ici-même et il s’en est fallu d’un cheveu pour qu’elle n’ait jamais lieu, d’abord faute d’élu pour convoquer l’assemblée puis faute de consensus quant à la manière d’interpréter la situation juridique inextricable causée par les recours en justice de certains.

On pensait alors être tiré d’affaire à la suite de cette élection qui avait finalement eu lieu avant même celle du président de la métropole du futur Grand Paris, prévue pour le 22 janvier 2016, alors que les deux structures devaient voir le jour simultanément au 1er janvier 2016. Comme quoi les choses ne sont pas forcément plus simples en région parisienne que dans l’agglomération marseillaise…

Une nouvelle grand-messe a donc été organisée avec tambour et fanfare pour célébrer, après trois épisodes précédents, la quatrième conférence métropolitaine qui s’est déroulée le 17 décembre 2015 au parc Chanot, en présence de l’inoxydable ministre de la décentralisation Marylise Lebranchu qui aura donc jusqu’au bout mouillé la chemise pour faire aboutir ce projet. A cette occasion ont été présentées en public les propositions des trois équipes d’urbanistes qui planchent depuis des mois sur le devenir de cette aire métropolitaine en construction.

Marylise Lebranchu lors de la 4ème conférence métropolitaine le 17 décembre 2015

Marylise Lebranchu lors de la 4ème conférence métropolitaine le 17 décembre 2015

Jean-Claude Gaudin, le nouveau président, jubilait de pouvoir confirmer devant plus de 2000 invités que les aides de l’État atteindraient finalement 70 voire 80 millions d’euros, soit davantage que ce qui avait été initialement promis. Extension des lignes de tramway à Marseille comme dans la vallée de l’Huveaune, navettes maritimes sur l’étang de Berre, harmonisation des titres de transport, voie de bus express sur l’autoroute, renouvellement des rames de métro, et même projet de téléphérique entre Marignane et le plateau de l’Arbois, les idées fusent pour s’attaquer enfin au casse-tête des transports dans l’aire métropolitaine…

Mais voilà que, patatras, tout est remis en cause une nouvelle fois car certains élus locaux continuent à s’acharner pour gripper la machine. Le maire de Pertuis est en effet revenu à la charge devant le Conseil d’État estimant injuste l’arrêté préfectoral qui fixe la répartition des 240 sièges entre les communes membres de la future métropole et le Conseil d’État a saisi le Conseil Constitutionnel. Tout est donc désormais suspendu en attendant la décision de ce dernier. La première réunion du tout nouveau conseil métropolitain qui était prévue le 11 janvier a été annulée car les décisions prises pourraient être entachées d’irrégularité et donc annulées si devait être remise en cause la composition même de cette assemblée. Un véritable casse-tête juridique qui impose de lever le pied en attendant que la situation s’éclaircisse.

Maryse Joissains demande le report de la métropole jusqu'en 2017...au moins (photo R. Poulain)

Maryse Joissains demande le report de la métropole jusqu’en 2017…au moins (photo R. Poulain)

La métropole sera donc désormais dans l’incapacité de fonctionner au 1er janvier comme prévu et les six intercommunalités qui devaient disparaître fin décembre verront donc leur existence prolongée le temps nécessaire. Du coup certains se prennent déjà à rêver d’un sursis qui permettrait de fonctionner pendant une année encore dans le cadre institutionnel actuel, voire davantage en espérant bloquer les choses jusqu’en 2017, date à laquelle un changement de majorité pourrait permettre de tout remettre en cause… C’est en tout cas ce que réclame sans détour Maryse Joissains, la maire d’Aix-en-Provence, toujours aussi farouchement opposée à la constitution de la métropole et qui se dit prête à tout pour torpiller ce projet, sans trop se soucier de l’intérêt général des habitants du territoire. Qui a dit que le comportement de nos responsables politiques allait devoir changer après le coup de semonce des élections régionales ?

L.V.  LutinVertPetit

Publicités

Étiquettes : , , , ,

5 Réponses to “La métropole Aix-Marseille a de nouveau du plomb dans l’aile !”

  1. Aubagne : le projet des Gargues dans l’impasse ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] dernier, lors d’un de ses derniers conseils communautaires avant disparition au profit de la Métropole Aix-Marseille-Provence qui s’est donc créée, comme prévu par la loi, mais dans une […]

  2. La métropole Aix-Marseille-Provence enfin sur les rails ! | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] 1er janvier 2016, une véritable épée de Damoclès pesait sur son devenir du fait des multiples recours déposés par une poignée de maires procéduriers qui cherchent depuis des années à […]

  3. Métropole Aix-Marseille : on efface tout et on recommence ! | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] 1er janvier 2016, était dans l’incapacité de réellement fonctionner ? Maintenant que la bataille juridique lancée par un quarteron de maires mauvais coucheurs était enfin achevée, on aurait pu penser que […]

  4. Aix-Marseille : la métropole enfin opérationnelle ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] des années d‘atermoiements et de déchirements aussi impitoyables que pathétiques, dans lesquels certains de nos élus locaux […]

  5. Conseil municipal au banc d’essai du Ravi | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] métropole Aix-Marseille-Provence après le faux départ du 9 novembre 2015 et les multiples recours qui s’en sont suivis. Le décor est planté : « 240 élus se pressent au palais du Pharo à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :