Métropole Aix-Marseille : on efface tout et on recommence !

by
Jean-Claude Gaudin lors de son élection mouvementée le 9 novembre 2015 (photo F. Launette / La Provence)

Jean-Claude Gaudin lors de son élection mouvementée le 9 novembre 2015 (photo F. Launette / La Provence)

Élu le 9 novembre dernier premier président de la toute nouvelle métropole Aix-Marseille-Provence (AMP), Jean-Claude Gaudin, par ailleurs sénateur, maire de Marseille et alors encore président de la défunte communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole, vient déjà de démissionner, le 7 mars dernier ! Il faut dire que son élection s’était faite dans des conditions totalement rocambolesques comme nous l’avions déjà évoqué ici, avec 119 voix seulement sur 240 membres du tout nouveau Conseil métropolitain (mais dont 169 seulement avaient participé au vote, les autres ayant quitté la salle dans le sillage d’une Maryse Joissains déchaînée).

Pourquoi une telle démission alors que le Conseil d’État lui avait permis de conserver son poste contesté en justice et qu’une décision récente du Conseil constitutionnel vient tout juste de valider le mode de représentation des 92 communes membres au sein du Conseil métropolitain, mettant fin à des mois de flottement pendant lesquels la métropole, officiellement créée le 1er janvier 2016, était dans l’incapacité de réellement fonctionner ? Maintenant que la bataille juridique lancée par un quarteron de maires mauvais coucheurs était enfin achevée, on aurait pu penser que les nouveaux responsables élus à la tête de la métropole allaient mettre les bouchées doubles et rattraper au plus vite ces quelques mois de blocage institutionnel.

Jean-Claude Gaudin (photo ©Citizenside / AFP / C. Bonnet)

Jean-Claude Gaudin (photo ©Citizenside / AFP / C. Bonnet)

Mais en vieux renard de la politique, Jean-Claude Gaudin, voulait avant tout consolider son assise électorale. Il ne pouvait courir le risque que sa légitimité soit entachée par les modalités contestables de son élection et le climat délétère dans lequel s’était tenue la première séance du Conseil métropolitain le 9 novembre 2015, à l’issue de laquelle 6 maires avaient déposé un recours devant le Tribunal administratif pour demander (et obtenir) l’annulation de cette élection pour le moins houleuse.

Il a donc préfèré démissionner tout en précisant bien qu’il se représentait et que son retrait temporaire ne relèvait que d’une « volonté de clarification aussi bien politique que juridique ». Une simple formalité donc qui devrait se traduire par une nouvelle convocation du Conseil métropolitain, a priori dès le 21 mars, afin de procéder à une nouvelle élection, en espérant qu’elle se traduise par un plébiscite clair en sa faveur.

En parallèle, le vieux briscard se livre à de multiples tractations en coulisse pour rallier à sa cause l’ensemble des élus, y compris certains maires de Gauche à qui il a promis quelques-unes des 21 vice-présidence à distribuer. Une fois sa position affermie à la tête de la métropole AMP, il compte bien en effet faire adopter dans la foulée et avant le 30 avril le premier budget de la nouvelle métropole et désigner les délégations afin que la toute nouvelle structure puisse enfin se mettre en marche et faire mieux que de traiter les affaires courantes comme elle y est contrainte depuis sa création.

Jean-Claude Gaudin et le préfet Stéphane Bouillon le 11 novembre 2015 (photo D. Rossi / La Provence)

Jean-Claude Gaudin et le préfet Stéphane Bouillon le 11 novembre 2015 (photo D. Rossi / La Provence)

Le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, est bien entendu de la partie et a non seulement accepté cette démission surprenante, mais a de surcroît chargé Jean-Claude Gaudin de « continuer d’assurer les missions d’ordonnateur pour les actes d’administration conservatoire et urgente de la métropole », comme l’explique La Gazette des Communes, autrement dit de faire en sorte que les 7500 fonctionnaires territoriaux désormais rattachés à la métropole, continuent de percevoir leur salaire pour éviter tout risque de dérapage.

Placé désormais dans la situation un peu surréaliste de candidat à sa propre succession après avoir été confronté à une situation assez inédite de blocage total depuis son élection contestée, le maire de Marseille va donc de nouveau devoir affronter les élus dont un certain nombre reste farouchement opposé à la nouvelle métropole, à l’image de la maire d’Aix-en-Provence qui « conseille à monsieur Gaudin d’avoir la sagesse de ne pas se représenter et de proposer un candidat qui saura mettre en place une gouvernance démocratique », ainsi que le rapporte Le Monde. On voit que le climat est encore loin d’être aussi apaisé qu’on voudrait l’espérer… Nul doute que la prochaine séance du Conseil métropolitain devrait être scrutée à la loupe par les médias de tout poil : spectacle garanti a priori !

M.V.  LutinVertPetit

Publicités

Étiquettes : , , , ,

2 Réponses to “Métropole Aix-Marseille : on efface tout et on recommence !”

  1. Aix-Marseille : la métropole enfin opérationnelle ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] président, Jean-Claude Gaudin a été réélu le 17 mars, 10 jours après avoir démissionné, son élection initiale ayant été pour le moins houleuse et contestée. Pour cette deuxième tentative, […]

  2. A Marseille, le stade qui plombe les finances publiques | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] sous la conduite de l’inénarrable Jean-Claude Gaudin, 77 ans, désormais à la fois maire et président de la métropole, qui n’hésite pas à déverser des millions pour la rénovation de son stade de foot pour le […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :