Dans deux ans, la future métropole Aix Marseille Provence…

by

Le 1er janvier 2016, la nouvelle métropole Aix Marseille Provence devrait voir le jour. C’est en effet ce que prévoit la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, adoptée par l’Assemblée Nationale le 19 décembre 2013. Cette métropole rassemblera finalement 93 communes réparties actuellement dans six intercommunalités différentes : la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, la Communauté d’agglomération du pays d’Aix, celle du pays de Martigues, celle du pays d’Aubagne et de l’Étoile, celle de l’Agglopole Provence et enfin le Syndicat d’agglomération nouvelle Ouest-Provence.

Les contours de la future métropole Aix Marseille Provence (carte AGAM)

Les contours de la future métropole Aix Marseille Provence (carte AGAM)

Toutes ces structures fusionneront ainsi dans une collectivité territoriale unique qui exercera toutes les compétences jusque là dévolues aux intercommunalités et assurera de surcroît les principales compétences suivantes :

– développement et aménagement économique, social et culturel,

– aménagement de l’espace métropolitain (dont le Plan local d’urbanisme et la mobilité),

– politique de l’habitat et politique de la ville,

– gestion des services publics (eau, assainissement, incendie et secours, cimetière),

– environnement et cadre de vie (déchets, pollution de l’air, nuisance sonores, etc.).

Elle pourra également recevoir délégation d’autres compétences de la part de l’État, de la Région et du Département (pour la voirie départementale notamment).

Ce sont au total un peu plus de 1,8 millions d’habitants qui seront ainsi regroupés dans la même structure de gestion territoriale. Il s’agit localement d’un véritable bouleversement institutionnel qui verra le jour 50 ans après que Gaston Deferre ait refusé en 1966 la création d’une communauté urbaine à Marseille, de peur à l’époque de se retrouver minoritaire face aux bastions communistes d’Aubagne, Martigues et Gardanne… Depuis, l’agglomération a cumulé un retard important dans de nombreux domaines dont celui des transports publics. Cette absence d’intégration territoriale l’aurait ainsi privé d’une manne estimée à 3 milliards d’euros, versé par l’Etat au titre de la Dotation générale de fonctionnement aux autres communautés urbaines françaises.

L’agglomération d’Aix-Marseille ne manque pourtant pas d’atouts, comme l’a encore rappelé un rapport récent de l’OCDE (source). Mais le morcellement administratif a considérablement freiné son développement économique comme le précise clairement ce rapport et comme l’ont souligné de très nombreux observateurs lors de la conférence métropolitaine qui s’est tenue le 20 décembre 2013 (source). Ainsi, on considère qu’il manque sur l’aire métropolitaine de l’ordre de 100 000 emplois et 12 milliards d’euros d’activité économique annuelle par rapport à l’agglomération lyonnaise (source). Un tel retard s’explique par de multiples facteurs dont une répartition spatiale des richesses très inégale, des problèmes sociaux importants, un taux de chômage élevé (12,2 % comparé à une moyenne nationale de 9,9 %), un déficit en cadres et en diplômés, mais aussi une gouvernance locale éclatée, des transports publics mal organisés et un manque d’organisation et d’infrastructures favorisant le développement économique.

2ème conférence métropolitaine au Pharo le 20 décembre 2013

2ème conférence métropolitaine au Palais du Pharo le 20 décembre 2013

Le pari de la future métropole est qu’une intégration plus aboutie des collectivités territoriales fournira un cadre plus favorable pour exploiter les atouts de ce territoire. La fusion des trois universités d’Aix et de Marseille, réalisée en 2012, et la réussite unanimement saluée de Marseille Provence capitale européenne de la culture 2013, montrent qu’un tel défi n’est pas hors de portée.

De nombreux élus locaux opposés à la métropole...

De nombreux élus locaux opposés à la métropole…

Mais il reste à vaincre de très nombreuses résistances, dont celles des élus locaux et notamment les maires des communes concernées, de droite comme de gauche, qui sont très majoritairement opposés au projet de métropole et qui l’ont combattu par tous les moyens. Ils redoutent notamment de perdre une partie de leur pouvoir et craignent qu’une harmonisation fiscale se fasse au détriment des riches communes périphériques. Les nouveaux conseils de territoires qui ont été imaginés à l’issue des phases de concertation répondront en partie à ces craintes puisqu’ils permettront une gestion à l’échelle des intercommunalités actuelles, pour les compétences qui leur auront été déléguées par la métropole.

Gageons toutefois que la mission de préfiguration, animée par Laurent Théry, préfet délégué à la métropole, aura encore beaucoup à faire pour entraîner tous les élus locaux et les principaux acteurs du territoire dans une dynamique constructive face à cet immense défi qui nous attend et qui en inquiète plus d’un !

LVLutinVert1Small

Publicités

Étiquettes : ,

8 Réponses to “Dans deux ans, la future métropole Aix Marseille Provence…”

  1. Mais où est donc passé le projet de métropole Aix-Marseille ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] d’un autre sujet qui nous concerne directement : qu’est donc devenu le projet de métropole Aix-Marseille-Provence qui doit pourtant toujours officiellement voir le jour dans moins d’un […]

  2. Métropoles : où en est le projet du Grand Paris ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] l’inénarrable Maryse Joissains, en est encore à tenter de torpiller la future métropole Aix-Marseille-Provence qui doit pourtant être créée dans trois mois seulement, au 1er janvier […]

  3. Aix-Marseille : le projet métropolitain vire à la farce napolitaine… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] fait ; Jean-Claude Gaudin a été élu lundi 9 novembre 2015 premier président de la future métropole Aix-Marseille-Provence qui verra le jour officiellement le 1er janvier 2016, en lieu et place de […]

  4. Régionales 2015 en PACA : 10 listes en lice | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] l’instant, l’outil reste en construction sur l’aire marseillaise avec la future métropole qui peine à se mettre en place, mais c’est désormais à cette échelle que devront être […]

  5. Les évêques soutiennent la métropole d’Aix-Marseille ! | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] que le Diocèse de Marseille apporte un soutien aussi fervent qu’inattendu au projet de métropole Aix-Marseille-Provence, dont la création est toujours prévue au 1er janvier 2016, mais dont la […]

  6. La métropole Aix-Marseille a de nouveau du plomb dans l’aile ! | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] la mise en place de la future métropole Aix-Marseille-Provence est tout sauf un long fleuve tranquille. La loi adoptée en janvier 2014, il […]

  7. Aix-Marseille : la métropole enfin opérationnelle ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] des collectivités territoriales ». Après des années de concertation, de multiples conférences métropolitaines et d’innombrables débats acharnés, on reste baba devant un tel […]

  8. Pass intégral : comme un parfum de métropole… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] l’un des objectifs ouvertement affichés de la création de la Métropole Aix-Marseille-Provence : faire en sorte que les 1,8 millions habitants de l’aire métropolitaine puissent enfin […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :