Posts Tagged ‘Australie’

Croisière autour du monde : 15ème escale

4 mars 2017

La croisière autour du monde à bord du Quenn Elisabeth se poursuit, avec des nouvelles de la Grande barrière de corail où nos deux correspondant viennent de jeter l’ancre après une escale à Brisbane, en Australie.

Plage artificielle en ville : un mur la sépare de la haute mer en protection contre les crocodiles d'eau salée

Plage artificielle en ville : un mur la sépare de la haute mer en protection contre les crocodiles d’eau salée

Jeudi 2 mars :

Cairns est une ville moyenne de 160 000 habitants située au bord de la mer sur une plaine basse et marécageuse. C’est le domaine du « crocodile d’eau salée » un animal beaucoup plus dangereux que les crocodiles d’eau douce. Une bonne partie des rives de Cairns sont d ailleurs souvent interdites à la baignade.

Cairns est à 2 200 km au nord de Sydney. La ville exporte des minerais et du sucre, avec des plantations de canne dans toute la région. Mais sa plus grande richesse reste le tourisme. La ville jouit d’un climat tropical chaud qui permet de profiter de la nature 12 mois par an.

Arrivée des touristes dans cette banlieue de Cairns

Arrivée des touristes dans cette banlieue de Cairns

Enfin, il y a la grande barrière de corail ! Elle s étend sur 2 600 km au large de Cairns et remonte jusqu’à la pointe la plus au nord de l’Australie. Elle couvre une superficie totale de 350 000 km2, soit presque autant que l’étendue d’un pays comme l’Allemagne, par exemple, qui couvre 357 000 km2!

La barrière est constituée de coraux de centaines d’espèces différentes. Certains sont juste sous la surface de l’eau, d’autres sont beaucoup plus profonds. La barrière abrite de tès nombreuses espèces vivantes : algues, fruits de mer, étoiles de mer, méduses…

Demain vendredi, je vais aller retrouver ce milieu marin exceptionnel que j’ai déjà vu il y a une dizaine d’années et qui m’a laissé un souvenir ébloui…

Embarquement sur le catamaran vers la barrière de corail

Embarquement sur le catamaran vers la barrière de corail

Vendredi 3 mars :

Il a plu toute la journée à Cairns ! Le déluge ! De ces pluies tropicales d’eau chaude, caractéristiques de cette région. C’est que la saison des pluies n’est pas terminée…

Robert, qui n’aime pas beaucoup l’eau, est allé se balader à Cairns pendant que j’allais revoir les récifs coralliens que j’avais déjà vus il y a une dizaine d’années. J’avais un peu peur de ce que j’allais trouver : on parle tellement de destruction de ces coraux par l’homme, du fait de la surexploitation touristique et en raison du réchauffement climatique…

Eh bien, bonne nouvelle ! Les coraux sont apparemment en bonne santé, colorés, variés en formes et en couleurs.… Par contre, alors qu’il y a 10 ans les poissons pullulaient tot autour, aujourd’hui il y en a, bien sûr, mais beaucoup moins nombreux. Est-ce dû à la saison ? Je ne sais pas !

En tous cas, ce fut une journée superbe. Arrivés sur le récif vers 11 h, on a pris pied sur un ponton flottant de 55 m de long où on a pu se mettre en maillot et récupérer notre équipement, palmes, masque et tuba. Pour ceux qui le voulaient, il y avait des combinaisons de plongée mais je m’en suis passée !

Les coraux sont au maximum à 2,30 m de la surface. Il suffit donc de nager le masque dans l’eau pour admirer des jardins sous marins dignes de « la petite sirène » d’Andersen !

Un bateau à fond de verre nous a transportés un peu plus au large et nous avons pu voir un coquillage géant, de ceux qu’on appelle benitiers, et même une belle tortue à la carapace presque dorée qui nous a croisés sans aucune crainte.

On nous a ensuite servi un bon déjeuner avec de délicieuses crevettes et nous n’avons regagné « notre Queen » qu’à 5 heures de l’après midi.

Samedi 4 mars :

Aujourd’hui il fait très beau, la mer est d’huile…

Demain nous allons voir les cannibales de PNG (Papouasie Nouvelle-Guinée). Vous pensez que je plaisante mais la guide nous a dit très sérieusement que cette coutume était encore pratiquée dans les zones reculées !

C’est promis, nous ne quitterons pas le bord de mer… et puis on n’a pas trop peur, on se dit qu’on est un peu trop vieux pour leur faire envie ! De plus ils n’aiment pas la viande blanche paraît-il…..!

Annie

Publicités

Croisière autour du monde : 14ème escale

1 mars 2017

Nos deux croisiéristes à bord du Queen Elisabeth poursuivent leur périple autour de l’Australie : après une escale à Sydney, les voici désormais à Brisbane.

 Nos deux reporters sous un « arbre bouteille » qui aurait plu à Botero !

Nos deux reporters sous un « arbre bouteille » qui aurait plu à Botero !

Mardi 28 février :

Brisbane est une ville de 2 000 000 d’habitants, située au bord du fleuve Brisbane (du nom d’un gouverneur des Nouvelles Galles du Sud).

L’Australie est composée de 6 états : Western  Australia, Northern territory, Queensland, New South Wales, Victoria, South Australia, plus la Tasmanie au sud. A Sydney, nous étions dans les Nouvelles Galles du Sud. A Brisbane, nous voila dans le Queensland.

C’est un pays plat, où les colons s’installèrent dès 1842. La tribu des Turball, venue du détroit de Torres, nommait la ville Mian Jin.

Le plus grand hôtel de la ville dans un bâtiment victorien

Le plus grand hôtel de la ville dans un bâtiment victorien

Nous n’avons pas prévu d’excursions et allons nous balader au gré de nos envies. Il faudra être de retour pour 18 h, le départ étant prévu à 18 h 30.

blog402_frontmer

blog402_phgrattecielUne petite balade sur le fleuve nous a permis d’admirer l’architecture ultra moderne de la ville, avec des gratte-ciel tout en verre dignes des USA.blog402_phguerre

 

Le monument aux morts des deux guerres mondiales mérite le coup d’œil : c’est émouvant d’y lire comme lieux de bataille La Somme, Amiens…

 

 

 

Mercredi 1er mars :

Nous voici de nouveau au large : deux jours de mer nous attendent pour atteindre Cairns et la grande barrière de corail….

Je vais profiter de ces deux jours de mer pour vous parler un peu de la nourriture sur le bateau. Au 9ème il y a le Lido : il est ouvert presque 24 h sur 24. Le matin, il fait le petit déjeuner sous forme de buffet, plus copieux que je ne saurais dire ! A midi, il sert le déjeuner toujours en buffet et toujours très bon. A 4 h il sert le the à l’anglaise avec scones, crème fouettée et confitures, petits sandwiches au pain de mie fourrés au saumon, concombre (très british !). Le soir, dîner buffet et, avec supplément d’environ 18 dollars, repas typiques changeant tous les soirs : indien, mexicain, chinois…

blog402_phlido

Un stand « pizza » existe aussi. Votre pizza est préparée devant vous et vous en choisissez les ingrédients. Ce n’est pas mauvais mais un peu fade car sans thym, ni romarin, ni huile d’olive ! A éviter si on aime la vraie pizza comme à Naples !

blog402_phbritanniaAu 2ème et 3ème (sur deux niveaux donc), le Britannia vous accueille pour un petit déjeuner servi à table (sympa mais un peu long) et un déjeuner idem. Le soir, nous y avons notre table réservée  depuis le début du voyage. Un repas de 3 plats, service grand style, sommelier, musique d’ambiance… Le grand chic, quoi !blog402_phannie

Maintenant si vous payez votre cabine plus chère ou si vous prenez une suite (ce qui n’est pas notre cas), vous aurez droit à des restaurants pour les « happy few » comme le Princess Grill, le Queen Grill, le Britannia club.

Enfin, la cuisine française se trouve à « la verandah », pont 2. On la dit très bonne, mais nous n’avons pas essayé ! Le supplément est de 25 dollars pour le lunch, et 35 pour le diner.

J’ajoute qu’à tout moment de la journée et de la nuit, the, café, boissons fraîches, biscuits sont disponibles.
En somme, il est difficile de ne pas prendre du poids sur un bateau comme celui-ci !

Annie

Croisière autour du monde : 13ème escale

27 février 2017

La croisière autour du monde de nos deux voyageurs à bord du Queen Elisabeth se poursuit. Après une escale en Nouvelle-Zélande, ils arrivent désormais en Australie, à Sydney.

Nos deux reporters devant Harbour bridge à Sydney

Nos deux reporters devant Harbour bridge à Sydney

Vendredi 24 février :

Nous arriverons demain à Sydney. Tout le monde est impatient !

En attendant, voici quelques généralités sur cette ville fascinante et dont nous sommes tombés amoureux dès notre premier voyage en 2007.

C’est la plus grande ville d’Australie avec 4 200 000 habitants mais ce n’en est pas la capitale qui est Canberra, une ville nouvelle à égale distance des deux mégapoles qui se disputaient l’honneur d’être capitale : Sydney et Melbourne.

La baie, tres découpée et offrant un mouillage idéal, a été découverte par Cook (encore lui !) en 1770, mais ce n’est qu’en 1788 qu’arrive le premier lot de bagnards (convicts) qui vont peupler ce véritable continent avec l’aide, si l’on peu dire, de prostituées et voleuses tirées des prisons londoniennes.

Après ce début peu reluisant, ce sera une « succes story » : des émigrants affluent de partout, surtout au moment de la découverte de métaux et pierres précieuses. A Sydney, on compte à peu près 100 nationalités d’origine différentes, dont 50 % d’Europe et 22 % d’Asie.

Durant nos deux jours d’escale nous espérons voir ou revoir le magnifique jardin botanique avec ses chauves souris et ibis blancs, mais aussi l’opéra construit en 1973 par le danois Joern Utzon qui est à Sydney ce que la Tour Eiffel est à Paris !

blog401_phferry

Nous circulerons sur les mignons ferries qui se croisent sans cesse dans la baie. Nous flânerons dans le beau jardin chinois de l’amitié. Nous boirons un pot sur Circular quay avec ses bars et ses restaurants. Nous irons voir quelques musées. Nous ferons du shopping dans le quartier des Rocks, un ancien quartier de débauche et de bordels qui a été joliment rénové et qui est tres « tendance » aujourd’hui.

Vous aurez des photos de tout cela au fur et à mesure ! Amitiés.

blog401_phsydney1Samedi 25 février :

Ce matin il pleut dru sur la ville de Sydney ! Au fond Harbour bridge, puis le Queen Mary 2 que nous croisons pour la première fois. Au premier plan, un des nombreux ferries qui parcourent la ville par la mer.

Ce n’est vraiment pas le temps idéal pour visiter ! Souhaitons qu’il fasse meilleur demain !

blog401_phsydney2

blog401_phsydney3

Dimanche 26 février :

blog401_phhyattAprès cette première journée si pluvieuse, Sydney, en ce dimanche matin, nous a offert son visage le plus beau sous un ciel d’une pureté magnifique. Nous avons flâné de Circular  quay au marché artisanal, avons bu un café dans un hôtel du quartier des Rocks et avons même craqué pour une lithographie par un peintre local qui, par ses couleurs, nous évoque Dufy ou les impressionnistes.

Quelques photos de notre deuxième journée à Sydney : un ferry jaune et vert passe devant l’opéra, un selfie devant Harbour bridge…

Depuis le Hyatt plaza, nous avons une vue superbe de notre bateau amarré en plein centre…

Annie

Le tour du Monde en 114 jours : 18ème escale

23 mars 2015

Nos deux globe-trotters en croisière autour du Monde contournent l’Australie : après Sydney puis Melbourne, les voici désormais à Perth, sur la côte Ouest…

Dimanche 22 mars, Perth

L’escale de Perth, sur la côte ouest de l’Australie a été un peu spéciale pour nous puisqu’elle nous a permis de revoir un couple de Mandurah (un peu plus au sud sur la côte) avec lequel nous avons fait plusieurs échanges de maisons et qui sont devenus des amis. Nous les retrouvons à la descente du bateau et allons prendre un bain sur la belle plage de sable blanc de Cottesloe.

Plage de Cottesloe (près de Fremantle)

Plage de Cottesloe (près de Fremantle)

La plage est noire de monde. C’est dimanche et, de plus, une exposition internationale de sculptures, intitulée « sculptures on the beach », présente 70 œuvres toutes très originales, en acier, plastique, bois, bronze… ; des œuvres parfois dérangeantes, surprenantes ou amusantes que les touristes ne se lassent pas de photographier !

Les restaurants en plein air sont bondés en ce dimanche d'automne !

Les restaurants en plein air sont bondés en ce dimanche d’automne !

Un repas de fruits de mer et de poisson sur la terrasse d’un petit port de pêche un peu plus loin nous permet de gouter les délicieuses huitres de Tasmanie, petites, creuses, charnues et fortement iodées. Dans la rue centrale de Fremantle (c’est le port de Perth où le bateau s’est amarré), nous faisons une pause café en regardant la foule qui entre et sort des magasins et des cafés. Tout est bien entendu ouvert et les commerces font de bonnes affaires. Une fois encore nous sommes frappes par la vitalité, l’allant, la gaité de ce peuple jeune où les Asiatiques sont nombreux…

Petit décalage de saison par rapport à la France...

Petit décalage de saison par rapport à la France…

Soirée tranquille sur le bateau qui appareille vers 22h15. Il y a eu de nombreux appels de passagers qui, certainement, n’avaient pas rejoint le bord à temps !

Nous sommes maintenant partis pour 7 jours de mer sans escale, qui nous mèneront jusqu’à l’île Maurice le 30 mars… J’en profiterai pour répondre à certaines questions qui nous ont été posées sur la vie à bord…

Annie Monville

Le tour du Monde en 114 jours : 17ème escale

18 mars 2015

La croisière autour du Monde de nos deux globe-trotters se poursuit : après Sydney, sur la côté orientale de l’Australie, voici maintenant Melbourne, sur la côte sud.

Mercredi 18 mars, Melbourne

Melbourne, qui porte le nom d’un premier ministre de la reine Victoria, est une grosse ville de 4 300 000 habitants, située à l’embouchure du fleuve Yarra où se trouve le grand port de commerce. C’est une agglomération assez verte, parsemée de nombreux parcs avec de très beaux arbres, mais sans beaucoup de grâce surtout quand on y arrive après la magie de Sydney !

Sur les rives du fleuve Yarra

Sur les rives du fleuve Yarra

Nous y avons fait une balade sur le fleuve, un tour de ville et une visite éclair au grand musée. On y trouve des pirogues polynésiennes, une mini forêt pour découvrir les diverses espèces d’eucalyptus ou de fougères arborescentes, des peintures naïves, des souvenirs de Phar Lan un cheval exceptionnel qui, dans les années 30, a eu une carrière courte mais riche en succès de toutes sortes. Un grand et beau musée que nous n’avons pu que survoler, comme trop souvent dans ces excursions organisées !

Les armes de l'Australie

Les armes de l’Australie

A 17 heures nous reprenons notre circumnavigation de l’Australie, vers Perth sur la côte ouest, que nous atteindrons dimanche matin. Nous sommes dans la queue du cyclone Pam qui vient de dévaster le Vanuatou, ce qui nous donne des ciels plombés et des températures plutôt fraîches.

Annie Monville

PS : nous aimerions bien des questions sur cette world cruise afin de satisfaire la curiosité de ceux qui nous lisent…

Le tour du Monde en 114 jours : 16ème escale

16 mars 2015

Après la Nouvelle-Zélande, nos deux globe-trotters en croisière autour du Monde sont arrivés en Australie

Lundi 16 mars, Sydney

Sydney est une ville que mon mari et moi adorons. On ne peut pas, je pense, rester indifférent devant cette baie magnifique, devant ces immeubles ultra modernes qui se dressent sur fond de ciel bleu, tous différents mais dégageant une harmonie dont on ne se lasse pas. C’est à Sydney que l’on sent que l’Australie est un pays jeune et, comme tout être jeune, plein de fougue et d’allant !

Blog169_PhSydneyOpera

Nous venons d’y passer trois jours pleins, denses, entre Circular quay, Darling harbour, le Royal botanic garden, ses ibis à tête noire et ses roussettes suspendues tête en bas, au sommet des arbres centenaires. L’opéra bien entendu et son architecture novatrice en forme d’éventails a moitié ouverts, œuvre d’un architecte danois et qui a su, en quelques décennies, devenir l’emblème même de la cité.

Blog169_PhSydneyPort

Notre bateau, amarré juste en face du centre ville, nous a permis de longues contemplations du ballet des bateaux dans le port, petits et grands voiliers, bateaux-bus verts et jaunes qui joignent les différents quartiers de la ville, tels des vaporetti vénitiens, et que nous empruntons sans mesure durant ces trois journées. Il me semble qu’ici on peut peut-être se passer de voiture car les transports publics sont très performants, mais on ne saurait se passer de bateau, pour le loisir, la pêche ou la baignade…Blog169_PhSydneyVoilier

Évoquons enfin cette soirée à l’opéra ou la musique française se taille la part du lion avec de larges extraits de Carmen, et les pêcheurs de perles ou encore Lakme, mais où nous avons pu entendre aussi la Bohème de Puccini interprétée magistralement par de jeunes chanteurs australiens. Une acoustique sans faille, un entracte pour siroter une flûte de Champagne sur la terrasse face à la baie et enfin, le retour vers le bateau dans les chaloupes du Costa.

Le soleil descend vers l’ouest. Dans quelques minutes nous quitterons ce séjour enchanteur pour, après une journée de mer, rejoindre Melbourne sur la côte sud de l’Australie.

Annie Monville