Et si Carnoux passait au vert ?

by

Un dessin militant de Philippe Geluck…

Dans une semaine, dimanche 15 mars 2020, se tiendra le premier tour des élections municipales, à Carnoux-en-Provence comme dans les près de 35 000 communes que compte la France. Contrairement à la dernière échéance, en 2014, où pas moins de 5 listes se présentaient, cette fois le paysage électoral est nettement plus dégagé et tout laisse penser que l’affaire sera réglée dès le premier tour. Exit le Rassemblement national qui n’avait obtenu qu’un seul élu en 2014 malgré ses scores électoraux pléthoriques à Carnoux et qui ne présente donc pas de liste cette année. Exit également Gérard Garcia qui est passé du statut d’opposant déterminé à celui de soutien inconditionnel au maire sortant, au point de laisser son propre fils figurer en bonne place sur la liste de ce dernier.

Jean-Pierre Giorgi, élu sans discontinuer depuis 37 ans à Carnoux (source © Ensemble pour Carnoux)

Un maire sortant, Jean-Pierre Giorgi, qui n’a même pas pris la peine de faire réellement campagne tant il est persuadé d’être réélu, et qui n’a pas vraiment jugé utile d’élaborer un véritable programme, se contentant de mettre en avant sa très longue expérience d’élu municipal, depuis 1983 et sa parfaite connaissance des procédures pour monter des dossiers de demandes de subvention auprès du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, lequel finance à tout va tous les projets d’investissements de la commune, même les plus farfelus. Sa gestion des finances communales, dont il fait le seul et unique argument de sa campagne, est pourtant loin d’être irréprochable, elle qui a fait l’objet d’un rapport au vitriol de la Chambre Régionale des Comptes, pointant de graves irrégularités et un manque flagrant de transparence.

Mais celui qui incarnait l’opposition dans la municipalité sortante (tout en votant sans discuter la plupart des décisions importantes) et qui a mis en avant les errements financiers du maire actuel, Gilles Di Rosa n’est jamais qu’un des anciens fidèles soutiens de Jean-Pierre Giorgi. S’il n’a pas pu être son adjoint en 2008, c’est simplement parce que son élection avait été invalidée et qu’il avait été déclaré inéligible, du fait de sa fonction professionnelle aux Renseignements Généraux, sur le territoire même où il briguait le suffrage des électeurs. Un comportement assez révélateur d’un représentant de l’autorité qui réclame l’application sévère des règles de droit mais qui n’imagine pas qu’il pourrait lui même les respecter…

Gilles Di Rosa, une vraie ambition (très personnelle) pour Carnoux (source © site Facebook du candidat)

Depuis 6 ans, les 4 conseillers d’opposition menés par Gilles Di Rosa n’ont guère été forces de proposition et il faut bien constater que la ville, dirigée par Jean-Pierre Giorgi depuis bientôt 20 ans s’enfonce dans l’immobilisme, tout en affichant sur d’immenses panneaux publicitaires payés à l’année le slogan « Carnoux avance », tel un mantra supposé masquer la triste réalité. Privilégiant l’entre-soi et le clientélisme, la pratique politique locale décourage les jeunes et les forces vives de la commune qui se détournent peu à peu de la vie publique et associative. La commune dispose de luxueux équipements culturels et sportifs mais qui se vident peu à peu de leur substance, faute d’être accessibles à tous…

Peut-être le moment est-il venu de tourner la page de cette gestion communale d’un autre temps et de s’attaquer enfin aux grands enjeux de notre temps ? Préparer la transition énergétique en promouvant l’isolation thermique des bâtiments et le recours aux énergies renouvelable pour le chauffage et les transports, afin de limiter autant que possible le réchauffement climatique qui menace l’avenir même de l’humanité : l’objectif est global mais sa mise en œuvre, pour être efficace, doit être locale et l’affaire de tous. La commune est le bon échelon pour initier de telles évolutions, dans la concertation.

Car la commune est par excellence le lieu de la démocratie de proximité. C’est dans ce cadre que l’on peut se mobiliser, s’appuyer sur l’intelligence collective et s’accorder sur les investissements qui prépareront la société de demain. Logement, cadre de vie, transports collectifs, aménagement du territoire, développement économique, équipements publics, autant de sujets qui concernent notre vie quotidienne et qui demandent une approche concertée et collaborative.

Un extrait du programme de la liste Carnoux citoyenne, écologiste et solidaire (source © site CCES)

C’est dans cette optique que s’affiche délibérément la liste Carnoux citoyenne, écologiste et solidaire, conduite par le scientifique Jaques Boulesteix, et qui comporte plusieurs membres du Cercle progressiste carnussien. C’est la première fois à Carnoux qu’une liste se présente ainsi en mettant en avant des propositions concrètes pour mieux préserver notre environnement, développer le recours aux budgets participatifs, introduire une véritable pratique de la démocratie participative de proximité, renouveler l’esprit de solidarité, bref engager une autre approche de la vie publique locale pour faire face ensemble aux véritables défis de notre société moderne.

Prendre enfin à bras le corps le problème de la pollution et de l’insécurité occasionnée par le flot incessant de voitures qui traversent chaque jour le centre ville de Carnoux, l’un des axes routiers les plus fréquentés du département, engager des projets de verdissement de notre espace urbain, chercher des solutions aux difficultés de logement des jeunes générations, développer un réseau de transports en commun plus performant et plus fiable, mettre en œuvre des panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics et optimiser leur système de chauffage et d’isolation thermique, autant de chantiers qui devront être pris à bras le corps dans les années à venir et qui demandent un véritable changement de pratiques à la tête de la municipalité de Carnoux. Alors chiche : et si Carnoux passait enfin au vert ?

L. V.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :