Du cognac produit en Arménie par Pernod Ricard ?

by

La diaspora arménienne est particulièrement implantée dans les Bouches-du-Rhône où elle compterait de l’ordre de 80 000 à 150 000 ressortissants ayant des origines en Arménie. La plupart se sont réfugiés ici après le génocide de 1915, mais certains commerçants s’étaient implantés à Marseille dès le XVe siècle, au point que Colbert leur octroya en 1669 un statut spécifique de port franc.

Rencontre de Martine Vassal avec le Catholicos Karékine II à Erevan, le 20 juin 2016 (©La Marseillaise)

Rencontre de Martine Vassal avec le Catholicos Karékine II à Erevan, le 20 juin 2016 (©La Marseillaise)

Martine Vassal, présidente du Conseil départementale des Bouches-du-Rhône et dont la mère est d’origine arménienne, ne pouvait rester insensible au poids électoral d’une telle communauté, fortement implantée dans son canton de Mazargues. C’est donc tout naturellement qu’elle vient de se rendre en Arménie pour une visite de trois jours, à la tête d’une délégation d’une trentaine de personnes, dont de nombreux élus, des chefs d’entreprises et des responsables associatifs, ainsi que l’a rapporté La Marseillaise.

Photo publiée dans La Provence le 22 juin 2016

Photo publiée dans La Provence le 22 juin 2016

A l’occasion de cette visite, le journal La Provence a évoqué avec admiration l’implantation réussie du groupe Pernod Ricard, dont le siège est à Marseille et qui produit depuis 1998 du cognac en Arménie. Avec un certain succès puisque le groupe se targue d’être celui qui paye actuellement le plus d’impôts dans cette petite république du Caucase… Plus de succès en tout cas que l’opérateur de téléphonie Orange qui vient justement de quitter l’Arménie où il cherchait à se développer depuis 2009 sans avoir réussi à atteindre la rentabilité espérée. A croire que les Arméniens sont plus gros consommateurs d’alcool que de téléphones mobiles !

Vignoble au pied du monastère de Khor Virap en Arménie

Vignoble au pied du monastère de Khor Virap en Arménie

Mais quand même… Produire du cognac en Arménie, alors même que les viticulteurs français sont vent debout contre les appellations usurpées de champagne californien… Pernod Ricard se serait-il lancé à son tour dans l’industrie de la contrefaçon bien que le cognac fasse l’objet d’une appellation d’origine contrôlée dont l’aire de production est délimitée depuis 1909 ? Il est vrai que le cognac en question est exporté pour l’essentiel en Russie (à 85 %), en Ukraine et en Biélorussie, mais de là à faire croire aux Charentais que l’on peut sans problème produire du cognac sur les pentes du mont Ararat…

Site préhistorique de vinification à Areni-1

Site préhistorique de vinification à Areni-1

Il faut dire pour être honnête que les Arméniens ont une longue expérience viticole. On considère même désormais que c’est dans cette région et dans la Georgie voisine qu’a été inventée la viticulture en transformant la vigne sauvage vinis vinifera sylvestris en vigne cultivée. En 2007, une campagne archéologique américano-arménienne a d’ailleurs retrouvé, près du site d’Areni, un vase contenant des pépins de raisins datant de plus de 6000 ans. De nouvelles fouilles réalisées en 2010 ont mis à jour les vestiges d’un fouloir préhistorique du Chalcolithique et confirmé l’existence de pratiques de vinifications datant de 6100 ans avant notre ère. De quoi donner de la consistance au récit biblique qui situe justement sur les pentes du mont Ararat, à la frontière entre la Turquie et l’Arménie orientale, le lieu où le patriarche Noé aurait planté des vignes à la fin du Déluge et aurait pris ensuite la première cuite dont l’Histoire a conservé la trace.

Siège de la société YBC en Arménie

Siège de la société YBC en Arménie

Quant au « Cognac d’Arménie », qui aurait effectivement bénéficié d’une telle appellation en 1900, il ne s’agit bien sûr pas d’un vrai cognac et d’ailleurs la filiale de Pernod Ricard qui le produit et le commercialise, se garde bien d’employer ce terme sur son site ! Sa dénomination officielle est « brandy » et la société en question s’appelle la Yerevan Brandy Company (YBC), ou pour reprendre son petit nom arménien « Երևանի Կոնյակի Գործարան », ce qui signifie, comme chacun l’aura compris, « Société des brandies d’Erevan »).

Cette société YBC, rachetée en 1998 par Pernod Ricard pour la modique somme de 30 millions de dollars, est l’entreprise principale en Arménie pour les boissons alcoolisées. Fondée en 1887, elle s’est distinguée lors de l’exposition universelle de 1900 à Paris, où son brandy a reçu un grand-prix et le droit d’être appelé « cognac », une appellation qui n’est plus légale désormais et qui a été remplacé par celle de « brandy arménien », strictement réglementée depuis 1999. A partir de 1953, la société YBC détient le monopole de la production de brandy arménien et commercialise du brandy ordinaire mais aussi des produits plus sophistiqués dont le brandy Ararat de 30 ans d’âge. La richesse des flacons du brandy Ararat, baptisé du nom d’Erebuni (l’ancien nom de l’actuelle capitale Erevan), montre bien d’ailleurs que le marché visé est plutôt celui des produits de luxe…Blog317_PhFlacon

Sur son site, auquel il faut montrer patte blanche pour accéder, Pernod Ricard met en avant les efforts déployés au travers de sa filiale YBC pour aider les vignerons de la région de Tavush à renouveler leurs plantations et à s’équiper en vue d’augmenter leur productivité. Les viticulteurs en question ont été structurés en coopérative et reçoivent le soutien de Planet Finance pour bénéficier d’un accès au micro-crédit, mais aussi à des formations. Un véritable conte de fées pour développer le commerce équitable en Arménie, à en croire les communicants de Pernod Ricard, deuxième groupe mondial de vins et spiritueux, qui se plait manifestement à mettre en avant sa fibre philanthropique, y compris lorsqu’il s’agit de produire en Arménie du faux congac pour le marché russe. Vive la mondialisation heureuse !

L.V.  LutinVert1Small

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :