A Marseille, la L2 bientôt ouverte au public ?

by

La voie de contournement nord de Marseille, la fameuse L2, fait partie de ces vieux serpents de mer en gestation depuis des années et dont on ne voit jamais la fin. Autoroute A507 de son vrai nom, elle est sensée relier l’autoroute A7 au niveau de l’échangeur des Arnavaux à l’autoroute A50 via l’échangeur Florian situé à hauteur de Saint-Loup, réalisant ainsi un contournement partiel de Marseille par le nord-est sur une longueur totale de 9,7 km.Blog293_TraceL2

Le linéaire impacté ne paraît pas énorme à première vue mais le projet est dans les cartons depuis 1933 quand même ! Destiné à désengorger les actuelles voies de contournement dont la rocade du Jarret et, plus à l’extérieur, la RD 4 qui relie La Rose à La Valentine, cette fameuse L2 qui a aussi porté le nom charmant de Linea, est attendue depuis maintenant des décennies par les automobilistes marseillais coincés en permanence dans les embouteillages quotidiens de la cité phocéenne.

C’est en réalité l’État qui est à la manœuvre sur ce projet, comme d’ailleurs pour le fameux tunnel de Toulon, mais c’est bien la L2 qui aura finalement gagné haut-la-main la course de lenteur organisée entre les deux projets. Il faut dire, à la décharge du maître d’ouvrage, que depuis les années 1930, le paysage a bien changé et que de multiples contraintes se sont ajoutées aux difficultés financières qui ont plombé les comptes publics et freinent la capacité d’investissement de l’État, sans compter que l’adoption de nouvelles normes toujours plus sévères a fortement contribué à renchérir le coût du projet.

En près d’un siècle, l’urbanisation s’est poursuivie, rendant de plus en plus difficile l’acquisition des terrains nécessaires à l’emprise de la route et poussant les riverains à exiger davantage de protections contre les nuisances sonores. D’une autoroute périurbaine en tranchée à ciel ouvert, la L2 s’est transformée peu à peu en boulevard urbain qui devra être couvert sur près de 80 % de son parcours.

Blog293_PhAbandon

En réalité, les travaux proprement dits ont commencé en 1993, dix ans après la première déclaration d’utilité publique qui date de 1983. Vingt ans plus tard, en 2013, alors que la partie Est de la rocade était achevée sur 5,4 km et commençait à prendre l’allure d’une friche urbaine envahie par la végétation et couverte de tags, les services de l’État ont jeté l’éponge et décidé de confier l’achèvement du chantier à un groupe de BTP dans le cadre d’un partenariat public privé.

C’est Bouygues qui a remporté la mise sous forme d’un contrat juteux de 620 millions d’euros avec à la clé le versement par l’État d’un loyer annuel de 18 millions d’euros pendant 26 ans. Le coût total du projet dépassera ainsi allègrement le milliard d’euros. Rapporté au linéaire de rocade, cela représente plus de 20 fois le prix moyen d’un km d’autoroute, mais si l’on prend en compte la durée du chantier, cela s’explique largement…

Chantier en cours sur le tronçon nord de la L2

Chantier en cours sur le tronçon nord de la L2

Le chantier a donc repris depuis octobre 2013 comme nous l’avions déjà évoqué ici, et force est de constater que les choses avancent désormais à un rythme nettement plus soutenu. Le tronçon Est qui représente 5,2 km entre l’échangeur Florian et Frais Vallon est désormais terminé et pourrait être ouvert au public dès juillet 2016 comme prévu. De l’ordre de 100 000 véhicules y sont attendus chaque jour, ce qui devrait permettre de désengorger la rocade du Jarret. Quatre tranchées couvertes se succèdent sur ce tronçon dont les murs de soutènement ont été décorés par d’immenses fresques dessinées par de multiples artistes locaux sur une superficie totale de 1600 m2 au niveau de Saint-Julien.

Fresques ornant les murs de la L2 à Saint-Julien

Fresques ornant les murs de la L2 à Saint-Julien

Blog293_PhSoutenementQuant au tronçon nord, il est encore en plein travaux avec plus de 700 personnes mobilisées sur ce vaste chantier qui comprend plusieurs passages délicats dont la partie située sous le centre commercial du Merlan. Les travaux de confortement des talus dans ce secteur sont particulièrement spectaculaires et expliquent en partie pourquoi ce tronçon nord dont les travaux n’ont débuté réellement qu’en 2014 ne pourra pas être mis en service avant fin 2017. Encore un peu de patience donc, mais les Marseillais n’en sont plus à quelques années près…

L.V.  LutinVertPetit

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “A Marseille, la L2 bientôt ouverte au public ?”

  1. Chantier de la L2 : bientôt la fin du tunnel ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] effectivement en 1993, le chantier a pris beaucoup de retard et il a fallu que l’État se décide à recourir, vingt ans plus tard, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :