Réserve parlementaire 2014 : notre député ratisse large…

by

La répartition de la manne financière que constitue la réserve parlementaire est longtemps restée un secret bien gardé, réservé aux seuls initiés, proches de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Il a fallu l’obstination d’un simple citoyen, Hervé Lebreton, professeur de mathématiques dans le Lot-et-Garonne, pour que l’Assemblée nationale commence à rendre publique la manière dont se répartissent ces subventions attribuées de manière discrétionnaire par certains députés et encore considérées il y a peu par la Cour des Comptes comme une pratique largement clientéliste.

Hémicycle de l'Assemblée nationale le 3 février 2015 (Photo Citizenside/J. Seddiki)

Hémicycle de l’Assemblée nationale le 3 février 2015 (Photo Citizenside/J. Seddiki)

Rendue partiellement publiques pour les années 2011 et 2012, ces aides avaient pour la première fois fait l’objet d’une publication exhaustive début 2014 pour l’exercice 2013. Cette année, pour la deuxième fois donc, la liste des subventions attribuées pour l’exercice 2014 est désormais accessible sur le site de l’Assemblée nationale depuis le 12 février 2015.

Une fois de plus et même si l’octroi de ces subventions est de mieux en mieux encadré et de plus en plus équitable (une avancée démocratique qu’il faut bien attribuer au président actuel de l’Assemblée, le socialiste Claude Bartolone), la liste réserve toujours son petit lot de perles savoureuses confirmant que nombre de nos élus ont encore bien du mal à dépasser le stade du soupoudrage local à visée électorale…

Le montant global distribué atteint, pour l’exercice 2014, la coquette somme de 80,2 millions d’euros. C’est un peu moins qu’en 2013, rigueur oblige, mais cela représente encore plus de 130 000 € par député, sans compter ceux qui sont un peu mieux servi que les autres, au premier rang desquels le président de l’Assemblée nationale qui dispose de 520 000 euros tandis que les vice-présidents, les questeurs, les présidents de groupe et les présidents de commissions ont droit à 260 000 euros chacun. Il existe aussi une «réserve institutionnelle» dont le montant a été fixé en 2014 à 5,5 millions d’euros. Grosso modo, un peu plus de la moitié de cette manne financière sert à financer des investissements dans des communes (parmi lesquelles beaucoup de réfection d’églises ou de murs de cimetières), le reste servant à financer le fonctionnement d’inombrables associations locales.

La députée du Calvados, Isabelle Attard

La députée du Calvados, Isabelle Attard

Comme chaque année, certains se font épingler pour avoir concentré massivement leurs aides sur la commune dont ils sont le maire. Les spécialistes sont en la matière les députés UMP Gilles Carrez (le Perreux-sur-Marne), Christian Jacob (à Provins), Jean Leonetti (Antibes) ou encore Georges Ginesta (Saint-Raphaël). Rares sont les vertueux qui, comme la députée Nouvelle-Donne du Calvados, Isabelle Attard, apparentée aux écologistes, a choisi depuis son élection en 2012 de confier la répartition à des électeurs de sa circonscription tirés au sort pour constituer un jury populaire muni de critères transparents.

Mais les motivations de la plupart de nos élus de la république semblent encore bien loin d’une telle approche, à l’aune du député socialiste du Val-d’Oise, François Pupponi, maire de Sarcelles, qui n’a pas hésité à attribuer 10 000 euros à une association de pétanque située à Zonza, en Corse-du-Sud, d’où il est originaire… Il n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir ce sport puisque François Fillon a de son côté accordé 2 500 euros à l’Amicale bouliste des Arènes de Lutèce… Passons sur la vingtaine de tracteurs et sur les multiples caméras de vidéo-surveillance financés grâce à la générosité des députés : les habitants de Cuges-les-Pins pourront ainsi désormais se rassurer à bon compte grâce aux 30 000 € versés à leur commune par notre député Bernard Deflesselles (ReserveDeflesselles).

Blog161_PhDeflesselles

L'acteur Ticky Holgado, idole de notre député Bernard Deflesselles

L’acteur Ticky Holgado, idole de notre député Bernard Deflesselles

Ce dernier figure d’ailleurs en bonne place au palmarès des subventions les plus farfelues grâce aux 147 000 euros distribués à une bonne vingtaine d’associations locales, dont une association d’imitation du chant des oiseaux qui a beaucoup intrigué la presse nationale, mais avec également 7 000 euros versés au Fan club de Ticky Holgado, l’acteur de cinéma décédé en 2004 ! La liste des associations financées par notre député confirme d’ailleurs qu’il ratisse très large, du handball au futsall en passant par le vélo, la natation et la course à pied, sans oublier bien sûr la pétanque ! Quant aux associations ancrées de longue date dans le paysage local, de Carnoux Racines au Souvenir Français en passant par le Club de l’appel du 18 juin, elles restent toujours des valeurs sûres pour la distribution des largesses de notre député…

D’autres députés cependant n’ont pas hésité à faire dans l’originalité, subventionnant qui une fête du cochon, qui une amicale de chasseurs de sangliers. La fête des cucurbitacées a aussi trouvé son mécène en la personne d’un député du Maine-et-Loire. Quant aux adeptes du Brie, force est de constater que la confrérie du Brie de Montereau, subventionnée à hauteur de 2 000 euros par Yves Jégo, a pris l’avantage sur celle du Brie de Meaux soutenue à hauteur de 1 000 euros seulement par Jean-François Copé : guerre de terroirs ou expression des déchirements internes au sein de l’UMP ?

L. V.  PetitLutinVert

Publicités

Étiquettes : , , ,

6 Réponses to “Réserve parlementaire 2014 : notre député ratisse large…”

  1. CheG Says:

    Notre député serait peut être enclin à donner une petite aumône à la commune pour assurer la sécurité des cyclistes lors de la traversée de Carnoux puisque la sécurité à un prix ! !

  2. M. Deflesselles, le député qui affiche sa mauvaise foi… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] en finançant à discrétion, grâce à l’argent public que représente sa réserve parlementaire, l’embellissement des écoles et la pose des caméras vidéo. Une telle […]

  3. A Marseille, le point G du système clientéliste… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] aussi que la sénatrice a versé 20 000 € de subvention à la commune d’Aubagne sur sa réserve parlementaire, juste après que cette même ville a accordé à son mari (devenu entre temps consultant auprès […]

  4. Législatives : la fin du système Deflesselles ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] ces professionnels de la politique qui misent tout sur le clientélisme et le soupoudrage de leur réserve parlementaire pour se constituer un réseau […]

  5. Assemblée nationale (partie 1) : une histoire mouvementée | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] parlementaires de certains élus, et sur l’usage aléatoire et inéquitable de la « réserve parlementaire », révélations qui ont abouti à la loi de moralisation de la vie […]

  6. Assemblée nationale (partie 3) : un nouveau visage ? | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] ou régions ait été constaté au détriment d’une répartition équitable et moins clientéliste. Elle concerne aussi l’interdiction du cumul avec des fonctions exécutives locales, pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :