Carnoux-en-Provence, point noir de la circulation routière

by

En application d’une circulaire de 2007, la Direction générale des routes a lancé une vaste étude en vue d’établir des cartes de bruits le long des axes routiers majeurs. Dans le département des Bouches-du Rhône, l’étude pilotée par le  CETE Méditerranée (un des constituants du réseau scientifique et technique de l’Equipement, devenu depuis le CEREMA), a été rendue publique en mars 2009. Ces cartes de bruit constituent en quelque sorte des diagnostics de l’exposition sonore des populations et doivent ensuite servir de base à l’établissement des Plans de prévention du bruit dans l’environnement, dont le principal objectif est de réduire les situations d’exposition sonore jugées excessives.

Les données utilisées pour cette enquête sont les TFMA (trafic moyens journaliers annuels) de l’année 2005 et l’étude a porté les routes du Conseil général pour lesquelles le trafic journalier dépasse 16 400 véhicules/jour, ce qui représente en moyenne plus de 6 millions de véhicules par an.

Cette étude a ainsi permis d’identifier dans le département 22 points noirs représentant un linéaire total de 146 km. Surprise : les 2 km de la traversée du centre-ville de Carnoux (RD 41E) en font partie et sont même en très bonne position de ce palmarès avec en moyenne 21 600 véhicules par jour. Et encore, ces chiffres datent maintenant de près de 10 ans et la situation n’a fait qu’empirer depuis !

TableauPointsNoirs

Au-delà des nuisances sonores reconnues et quantifiées, les impacts du flot continu de véhicules chaque jour à travers Carnoux sont multiples et il n’est pas inutile de les rappeler pour que, peut-être, cette problématique soit enfin prise en considération par l’équipe municipale fraichement réélue et plus précisément par la nouvelle conseillère chargée du transport et de l’environnement, Mme Gebelin qui, comme le précise la revue municipale « Carnoux info » post –élections, est à notre écoute…

Le tableau ci-après (Héran F., Pour une approche systémique des nuisances liées aux transports en milieu urbain in Les Cahiers Scientifiques du Transport, n°59/2011, pp. 83-112) indique de manière synthétique les impacts directs et indirects d’une circulation excessive en milieu urbain.

TableauNuisanceRoutes

En parcourant cette liste édifiante d’impacts et de nuisances associées, il est indéniable qu’une majorité de ceux-ci sont subis par les habitants de Carnoux. Par contre, il ne semble pas que cette problématique préoccupe nos élus municipaux puisque leur seule réponse à nos doléances vis-à-vis du bruit, de  la pollution, des risques d’accidents et de la désafection pour les transports doux est :  » On a tout essayé pour résoudre le problème, il n’y a rien à faire  » . Tant de volontarisme laisse pantois…

Comment peut-on se satisfaire d’un tel immobilisme en matière de qualité de vie, voire de santé publique dont le maire est pourtant redevable ?

Ph_CirculationCarnouxNous en avons assez de risquer l’accident, à vélo, par manque de pistes cyclables adaptées ! Nous voulons pouvoir nous rendre à pied au centre-ville sans risquer d’être percutés par les voitures qui ne respectent pas les passages pour piétons ! Pourquoi devrions-nous continuer à subir sans réagir les nuisances engendrées par des personnes qui ne font que traverser Carnoux à bord de leur voiture ?

Faudra t-il que quelques actions médiatiques de type  » opération vélo escargot  » soient menées à travers la commune pour que l’équipe municipale prenne enfin en compte cette problématique et actionne les leviers au bon niveau pour que les améliorations nécessaires soient mises en oeuvre ?

che G

Étiquettes : , , ,

3 Réponses to “Carnoux-en-Provence, point noir de la circulation routière”

  1. A Carnoux, l’âne du développement durable… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] ville traversée par un flot incessant de voitures, identifiée comme un des pires points noirs de la circulation routière dans le département des Bouches-du-Rhône. Une ville où il est […]

  2. Carnoux : petit conseil avisé d’un citoyen vigilant… | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] à pied depuis le quartier du Mussuguet, il faut affronter un danger permanent : traverser la route […]

  3. La piste cyclable enfin prolongée à Carnoux | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] se dirigent vers Cassis ou vers Marseille par le Col de la Gineste et qui, sur ce tronçon où la circulation est particulièrement dense, sont frôlés par les véhicules du fait de la configuration […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.


%d blogueurs aiment cette page :