Les Norvégiens sur les traces d’Archimède…

by

Lors de l’attaque de la colonie grecque de Syracuse par la flotte romaine, en 212 avant JC, la légende veut que le génial Archimède aurait réussi à mettre le feu aux galères de Marcellus grâce à des miroirs géants qui Blog72_Archimedepermettaient de concentrer les rayons du soleil jusqu’à enflammer les voiles des bateaux. Rien ne permet d’assurer que l’histoire est vraie, d’autant qu’on n’en trouve nulle trace dans les écrits de l’historien Tite-Live. D’ailleurs les tentatives de reconstitution effectuées récemment avec des miroirs en bronze polis, les seuls qui existaient à l’époque, ne se sont guère montré concluantes et tout laisse penser que l’histoire a été largement inventée.

Et pourtant, l’idée d’utiliser des miroirs géants pour concentrer les rayons du soleil a été, depuislors, très couramment utilisée, en particulier pour la réalisation de fours thermiques. Mais c’est à un autre usage que les Norvégiens de la petite ville de Rjukan destinent de tels miroirs solaires. Il faut dire que leur ville est établie dans une vallée particulièrement encaissée et inhospitalière du Telemark qui ne comptait que quelques fermes isolées au début du siècle dernier. C’est Sam Eyde, le fondateur de la société Norsk Hydro, qui a mis en valeur ce site en y établissant une énorme usine hydroélectrique destinée à la fabrication d’engrais chimiques. Créée de toute pièce, cette petite ville du sud de la Norvège comptait déjà 10 000 habitants en 1913.

Elle n’en possède plus que 3 400 actuellement, mais qui souffrent toujours du même problème lié à une topographie assez défavorable : pendant 6 mois de l’année, de septembre à mars, le soleil est trop bas sur l’horizon pour arriver à dépasser le sommet des collines et la ville est plongée dans une semi-obscurité permanente fort déprimante !

L’industriel avait déjà eu l’idée d’installer des miroirs en haut des collines pour renvoyer les rayons du soleil dans la vallée mais n’avait pas réussi à concrétiser le projet faute de technologie adaptée. A défaut, il avait fait construire un téléphérique permettant à ses ouvrier d’aller prendre le soleil en altitude pendant la période hivernale.

Les miroirs géants de Rjukan (photo NTB Scanpix/AFP - Meek, Tore)

Les miroirs géants de Rjukan (photo NTB Scanpix/AFP – Meek, Tore)

Mais voilà que l’idée a ressurgi il y a une dizaine d’années, à l’initiative d’un artiste arrivé de Paris et installé au village, inspiré par une autre expérimentation menée en 2006 dans la ville piémontaise de Viganella. A force de persuasion, le projet a fini par voir le jour sous la forme de trois miroirs de 17 m2 chacun, perchés à 450 m d’altitude au dessus de la ville. Pilotés par ordinateur pour suivre la course du soleil, ils permettent de concentrer sur la place du village en contrebas une ellipse ensoleillée d’environ 600 m2, soit l’équivalent de 3 courts de tennis. Des panneaux solaires alimentent le système d’orientation et le lavage automatique des miroirs.

Limière sur la ville (photo NTB Scanpix/AFP - Meek, Tore)

Limière sur la ville (photo NTB Scanpix/AFP – Meek, Tore)

Le coût de l’installation n’est pas négligeable puisqu’il s’élève à 613 000 €, dont 80 % ont été versés par des sponsors privés. Certains esprits chagrins regrettent que cet argent n’ait pas été utilisé pour financer plutôt une crèche ou un équipement public plus utile. Mais en Norvège, prendre un bain de soleil en hiver n’a pas de prix. D’ailleurs, les retombées médiatiques du projet ont tellement fait parler de la petite ville de Rjukan qu’elle envisage d’ores et déjà de candidater à la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO comme témoin du génie industriel humain : Archimède n’a qu’à bien se tenir…

L.V. LutinVertPetit

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Les Norvégiens sur les traces d’Archimède…”

  1. Centrales solaires à tour : une technologie futuriste ! | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] élevées, destinées à enflammer la flotte de vaisseaux romains assiégeant la ville de Syracuse. L’histoire est d’ailleurs sans doute exagérée mais on ne prête qu’aux […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :