Après le moustique tigre, le charançon rouge…

by

2 charançons rouges des palmiers capturés à Nice

Les charançons rouges sont de redoutables prédateurs qui ont pour cible les palmiers, très nombreux sur la Côte d’Azur. En dépit des mesures de prévention et d’éradication, ils progressent dangereusement.

 Le coléoptère a une "attirance particulière" pour le palmier

Le coléoptère a une « attirance particulière » pour le palmier

Le coléoptère, très agressif, menace le patrimoine paysager constitué de presque 100.000 palmiers, qui sont à la fois le symbole de la diversité et la signature de la Côte d’Azur.
Des pièges ont été posés sur les arbres menacés. Les 6 et 13 novembre dernier, deux Charançons rouges des Palmiers ont ainsi été capturés à Nice. Le premier au Castel des Deux Rois à l’est de Nice et le deuxième à l’aéroport Nice-Côte-d’Azur.
La ville de Nice, conformément aux préconisations du Comité de Pilotage azuréen (COPIL CRP 06) de lutte intercommunale contre le Charançon Rouge des Palmiers a aussitôt effectué une campagne de contrôle des palmiers et d’information auprès des propriétaires situés en zone contaminée, soit dans un périmètre de 200 mètres, avec les équipes de bénévoles de la Réserve Civile citoyenne.
Trois palmiers privés suspects ont été identifiés et ont fait l’objet d’un premier contrôle rapproché. Un examen plus approfondi est en cours. Ces captures confirment la réalité de la menace qui pèse sur le patrimoine végétal de la Côte d’Azur et justifient les efforts entrepris depuis 2009 par les collectivités partenaires contre le charançon.
Les propriétaires de palmiers doivent être mobilisés plus que jamais contre ce nuisible, en exerçant une surveillance attentive et régulière de leurs palmiers par des professionnels agréés.
En janvier 2013, un Colloque scientifique international sera organisé à l’Opéra de Nice, ville pilote, afin de réunir l’ensemble des pays concernés et faire le point sur les méthodes de lutte les mieux appropriées pour une meilleure coordination à l’échelle méditerranéenne. La Ville de Nice et les 35 communes partenaires du COPIL CRP 06 ainsi que la Principauté de Monaco continuent à unir leurs efforts pour faire reculer l’infestation et protéger les palmiers azuréens.

Pour en savoir plus sur le charançon rouge

Le Carnussien Vigilant Masqué....Clic....

Publicités

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Après le moustique tigre, le charançon rouge…”

  1. Une palme pour les sauveurs de palmiers | Cercle Progressiste Carnussien Says:

    […] l’avions déjà évoqué sur ce blog, les palmiers de la région, qui font le bonheur de nombreux jardiniers et assurent la renommée de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :