Les associations : un patrimoine divers et multiple, mais vivant.

by

Pour leur 27e édition, les Journées européennes du patrimoine célèbrent la grande histoire du patrimoine collectif à travers les lieux marqués par l’empreinte des « grands hommes ».

La ville de Carnoux ne s’associe pourtant pas au mouvement promotionnel de son jeune patrimoine. Il est vrai que sa récente édification en est la cause : nul monument exceptionnel conservé par des hommes et des femmes passionnés ; nulles traces laissées dans les paysages et dans les esprits par celles et ceux qui les ont construits ou habités. Soit !

En revanche ce 18 septembre 2010, Carnoux a fêté les associations, tout au moins celles qui sont autorisées par la mairie à se présenter au public : uniquement les associations sportives et « culturelles »

Un répertoire établi par les services municipaux indique l’existence d’une centaine d’associations. Mais seulement 25 ont tenu un stand, avec une écrasante majorité pour le sport, spécialement encouragé dans notre ville… Il n’y a certes pas d’obligation pour une association d’être présente au forum, mais le net refus adressé à une association qui souhaite cette présence est significatif de l’étroitesse d’esprit et de la conception archaïque qui président à l’organisation municipale de cet événement.

Un tel refus a été adressé oralement au CPC, au prétexte qu’il favoriserait de prétendues dérives (recrutement politicien ? esprit critique insupportable ?). La fête des associations n’est pas un lieu de débat d’idées, mais le devoir de « porter à connaissance » existe bel et bien dans notre société républicaine et démocratique. D’ailleurs, en ce samedi 18 septembre, la présence largement commentée par le préposé à l’animation du député, du conseiller général et d’un maire voisin marque fortement la préférence du maire envers les associations conviées, et rejette dans l’ignorance publique celles qui ne sont pas dignes d’estime à ses yeux. A cet égard, on peut se demander si cette ségrégation n’est une faute …. authentiquement politique.

En effet quel risque y aurait-il à favoriser l’échange d’idées, et l’expression de réflexions citoyennes probablement inhabituelles et malvenues à Carnoux, ville sage et bien gérée. Le débat public sur des questions vitales, inévitablement politiques au sens fort (et non au relent politicien), ne peut être abandonné à nos élus au prétexte d’une saine gestion.

C’est l’objectif premier de toutes les conférences que le CPC organise périodiquement depuis des années : éducation, transports, retraite, parc des Calanques, astronomie, théorie de l’évolution… (pour ne citer que les thèmes des dernières conférences). Ignorer volontairement cette dimension c’est nier l’existence d’une vie intellectuelle locale et indépendante. Cette ambition est un enjeu majeur qu’il serait criminel de péjorer et de négliger. Voilà pourquoi ce type d’activité relève entièrement de l’action culturelle, celle qui ouvre l’esprit à d’autres formes de pensée, qui jette des ponts et qui met en valeur des pistes pour un avenir commun maîtrisé et contrôlé.

Il ne peut y avoir, ni à Carnoux ni ailleurs, de culture officielle, décrétée par quelques-uns. Cette culture, en consonance avec les modes existantes, se contente alors de pratiques conventionnelles. Une culture ouverte permet, en revanche, un débat permanent et conduit à la compréhension là où résident les préjugés, l’amalgame, la confusion, l’entre-soi.

Les associations qui recherchent une saine confrontation en sont les principaux acteurs… A condition de ne pas les empêcher de se faire connaître avant de s’exprimer.

Il faut le dire et l’imposer : toutes les associations, sans distinction aucune, constituent le véritable patrimoine vivant de Carnoux. Une grande partie de ce vivier est resté ignorée du visiteur.

Il faut savoir que dans les villes de Roquefort la Bédoule, Cassis, La Ciotat et Gémenos, toutes les associations sont présentes à leur propre forum des Associations. Après 12 ans d’absence le forum des Associations de Carnoux a raté son grand retour, par frilosité outrancière et déni démocratique.

LCS (Le citoyen sourcilleux)

21 septembre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.


%d blogueurs aiment cette page :